:|
21 Janvier 2013

Retrospective

Lost in Perception

par Florent Canepa

Pas de répit pour la Pologne puisque cette sortie est presque concommittante de celle des aînés Riverside. Retrospective a su créer l’intérêt avec Stolen Thoughts paru en 2008 déjà. Lorgnant systématiquement du côté du heavy metal mélodique traditionnel, le progressif de la formation s’apprécie comme tel puisque c’est ce qui donne une vraie aspérité à l’ensemble. Le chant « dickinsonien » amplifie le parallèle et lorsqu’on sait que le bassiste Lukasz Marszalek est très fan du groupe britannique, on ne s’étonne pas de retrouver un peu du son de Steve Harris qui glougloute par ci par là. Les mélodies orientalisantes habillent également un décor habité (habituel ?), réalisé par des musiciens convaincants, à défaut d’être tout le temps originaux (« Huge black hole », pas très intéressant aujourd’hui). Les fans d’Angra ou d’Arena pourront hurler au pillage.

On ne verse pourtant jamais ou presque dans l’insipide. Il faut dire que Jakub Roszak invite la clavieriste féminine Beata Łagoda pour des mélodies qui rejoignent alors la pop (« Oceans of a little thoughts », comme du K’s Choice). Et le chanteur a ce talent rare de théâtraliser voire sur-jouer certains passages tout en restant convaincant. La production propre pose çà et là dans le dur quelques batteries presque ringardes (comprendre Theater of Tragedy, période Aégis, sur « Egoist »). On écoute, certes, on ne s’attarde hélas pas trop, sur « Tomorrow will change » par exemple, qu’on voudrait plus fou comme chez Faith No More. Et si le Floyd atmosphérique de Momentary Lapse of Reason s’entend sur « Lunch », soli en verve à l’appui (oui, c’est beau), le morceau final de plus de dix minutes viendra confirmer l’avertissement. Cet album aux riffs heavy pétris de bonnes intentions a toutes les calories requises et même parfois trop.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir