:|
23 Novembre 2012

Minimum Vital

Chapitre 3

par Jean-Philippe Haas

Jean-Luc et Thierry Payssan n’en démordent pas, depuis plus d’un quart de siècle, et continuent contre vents, marées et modes contraires à jouer leur rock progressif instrumental aux influences médiévales et orientales. Invités en 2012 à la quatorzième édition du festival en plein air Crescendo , le trio avait donné en mars 2011 un concert d’un tout autre genre, enregistré en la chapelle Mussonville à Bègles. Chapitre 3 succède ainsi à la VHS Les mondes de Minimum Vital parue en 1995, dont le contenu est ressorti entre-temps comme bonus sur le DVD de Vital Duo, Le jardin hors du temps, projet parallèle des frères Payssan capté en ces mêmes lieux.

Considérant que le groupe ne pratique pas l’Arena Rock et que sa musique se prête moyennement aux démonstrations pyrotechniques, il ne faut pas s’attendre à une prestation franchement détonante, d’autant que Jean-Luc et le bassiste Eric Rebeyrol sont assis (le premier assurant les percussions en même temps que la guitare) et que le troisième larron, Thierry, est coincé derrière ses claviers. Malgré tout, les titres sont interprétés avec conviction, et l’utilisation du saz et de la mandoline donne quelques couleurs supplémentaires à ce concert. Hormis « Saltarello » et « En Castille », Minimum Vital ne pioche pas vraiment dans son répertoire et présente essentiellement des compositions inédites, ce qui peut constituer un attrait certain pour les potentiels acquéreurs, de même que les trois titres présentés en bonus, rendus bien plus dynamiques que le concert par leur mise en images façon « vidéo clip ». Du point de vue de la réalisation, il n’y a pas grand-chose à dire, la prise de son ne souffre d'aucun défaut majeur, et les caméras proposent suffisamment d’angles de vues pour éviter la monotonie.

Si la musique de Minimum Vital ne se prête pas à une prestation de deux heures, on a tout de même le sentiment que Musea s’est contenté du minimum… syndical pour produire ce DVD : une cinquantaine de minutes à peine, bonus compris. L’adjonction de pistes audio inédites, d’une entrevue, d’un « doc » sur le groupe ou que-sais-je-encore eût été appréciée. Dès lors, Chapitre 3 s’adresse au fan complétiste et ne risque guère d'attirer de nouveaux paroissiens.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir