:|
30 Août 2012

Jack Dupon

Bascule à Vif

par Christophe Manhès

L'honneur de Jack Dupon c'est non seulement d'être une excellente formation au style bien rodé et immédiatement reconnaissable, mais c'est aussi de savoir reprendre à son compte le balluchon du rock progressif à la française, avec ce ton théâtral et cet humour surréaliste qui ont fait chez nous les grandes heures du genre. Le tout, on ne sait par quel miracle, sans le moindre dépôt nostalgique capable de pourrir l'humeur des chroniqueurs du temps présent, tant il est vrai que pour un groupe de rock progressif, quarante ans après les faits, imiter Ange ou Atoll ce n'est plus un retour aux sources, mais une simple hérésie. Non, qu'on se le dise, les Jack Dupon sont des modernes, de fières têtes de pioche qui ont peut-être jeté un oeil dans le rétroviseur, mais pour mieux regarder devant.

Même si, avouons-le, de ces barjots on attendait plutôt un troisième album studio, Bascule à vif est un live qui donne beaucoup. Copieux, double, contenant près de deux heures de musique, il dévoile une prise de son particulièrement claire et dynamique qui libère une belle énergie. Il servira donc de compilation de luxe pour tous ceux qui ne possèdent aucune des galettes précédentes de leur courte discographie. Pour les autres, le seul regret sera que le groupe ait trop collé aux compos des albums studio pour rendre ce live vraiment indispensable. Mais qu'importe, approchant souvent l'univers génialement syncopé de Les Claypool, désormais preuve est faite que même sur scène nos indigènes sont capables de rejouer leur partition fun et contemporaine, et de vous déverrouiller les hanches autant que les zygomatiques !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir