:|
21 Juin 2012

Inner Ear Brigade

Rainbro

par Aleksandr Lézy

Avec le titre Rainbro faisant référence à l’homosexualité masculine, Inner Ear Brigade s’ouvre l’oreille sur un monde où plaisir et éveil des sens sont les maîtres « maux ». Car au-delà de l’expérience purement anatomique, ce septet américain pousse dans un premier temps non pas la banane, mais l’auditeur à se poser quelques questions sur la nature de ses propres goûts.

Tout comme l’oreille interne, organe de prédilection qualificatif, la brigade se divise en deux labyrinthes. L’osseux, celui qui sert de cadre, que l’on pourrait décrire comme celui d’un rock progressif festif, majeur, teinté de « jazz » et le membraneux, celui qui conduit les énergies plus ou moins positives vers le cerveau.

C’est après s’être correctement lubrifié le conduit auditif, que cette odyssée aux confins de l’ivresse peut commencer. La présence presque immédiate de Melody Ferris au chant déstabilise d’entrée. L’équilibre instable autour d’une manière de chanter jazz vocal modal interroge. Le timbre de voix est fin mais la technique semble malhabilement maîtrisée tout au long du disque. Les intervalles défient les lois du digeste. Musicalement, les fautes de goût s’amassent, tels les tripatouillages électroniques sur les synthétiseurs ou les doublages intempestifs du saxophone et de la trompette sur la voix. La formule est usée voire caricaturale. Malgré tout, les assemblages font preuve de maturité et les morceaux sur les passages instrumentaux parviennent à convaincre, lentement.

Le souci, à vouloir trop en faire en mélangeant influences et styles, est que l'on se perd autant que l’auditeur peut être perdu. La métaphore du labyrinthe pour l’oreille ne semble donc pas si galvaudée que cela. Album pourtant homogène, Rainbro offre de très bons moments comme sur « Too Good To Be True », « Nut Job », ou le long et varié « 25 Miles To Freedom », autant dire lorsque Melody Ferris ne chante pas ou peu … Inner Ear Brigade possède a fortiori un potentiel certain mais il lui faudra canaliser ses ardeurs et tendre l’oreille à ce qui lui fait défaut !

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir