:)
20 Juin 2012

Misja Fitzgerald Michel

Time of No Reply

par Mathieu Carré

No Format représente la vitrine aventureuse d'Universal Music. Ici, aucune contrainte de style ni dogme musical n'ont cours et cette belle indépendance a déjà engendré quelques vraies réussites, à l'image de l'album au piano solo de Gonzales ou des deux rencontres entre le vibraphoniste David Neerman et le joueur de balafon Lansiné Kouyaté. Misja Fitzgerald Michel travaille pour la deuxième fois avec le label qui avait déjà accompagné son premier album Encounter en 2005, mais il prend aujourd'hui bien des libertés avec le jazz dont il est issu, pour revisiter l’œuvre de Nick Drake à la guitare solo (ou presque). Autant dire que le guitariste se lance à l'assaut de l'Everest par la face nord, tant l'aura et l’œuvre du résident de Tanworth-in-Arden rayonnent aujourd'hui.

Souvent seul avec son instrument, se jouant des open-tuning du maître, le guitariste navigue au gré de deux courants. D'un côté, les influences folkprofondes, les accords et les cordes à vide rappellent les autres figures anglo-saxonnes dominant l'exercice, à l’instar d’un Gordon Giltrap (« Black Eyed Dog » ou le magistral « Fruit Tree »), tandis qu’on retrouve à l’opposée du spectre musical, un jeu très léché, précis et sophistiqué, qui tangue vers le jazz. L'enregistrement soigné, presque sur le bois de l’instrument, laisse entendre les frettes, les cordes et les mouvements, et la grande limpidité de l'ensemble évoque irrésistiblement Pat Metheny jouant Beyond the Missouri Sky en compagnie de Charlie Haden (« Time of No Reply »). Et quand Misja Fitzgerald Michel s'entoure, c'est pour mieux se lier aux monumentaux « Pink Moon » et « Way to Blue » où respectivement Meshell Ndegeocello à la voix mais surtout Olivier Koundouno, bouleversant au violoncelle, viennent le soutenir tout en simplicité.

Très fidèle et respectueux des compositions originales, tout juste chahutées avec douceur, le guitariste remplit pleinement sa mission et chacun y trouvera de quoi se réjouir, les inconditionnels et exigeants admirateurs de Nick Drake comme... tous les autres.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir