:|
08 Juin 2012

Jazz Pistols

Superstring

par Jean-Philippe Haas

Le power trio allemand pratique depuis son premier album Three On The Floor une fusion jazz enlevée où le rock tient une place prépondérante. Groupe de scène, Jazz Pistols déploie toute son énergie au travers d’une section rythmique prolixe, incarnée par le bassiste Christoph Victor Kaiser et le batteur Thomas Lui Ludwig (au nom prédestiné !) et d’un guitariste versatile, Stefan Ivan Schäfer, qui utilise une foule d’effets pour traduire sa dextérité dans les divers langages du jazz. La musique de Superstring voyage ainsi entre les hémisphères et accoste à de nombreux rivages, souvent ensoleillés, parfois orageux, ne s’y arrêtant que rarement pour s’adonner à la contemplation, comme pendant ce court moment de volupté, sur une plage brésilienne (« Rubikon »). Les sonorités parfois très synthétiques que Schäfer extirpe de sa guitare ne sont pas toujours du meilleur goût, mais l’homme a le mérite de maîtriser les codes d’un grand nombre de genres musicaux, y compris le rock, le funk et les déclinaisons latines du jazz. Habitués en concert à reprendre des titres du répertoire, les trois compères rendent cette fois hommage à Jaco Pastorius, avec une relecture assez respectueuse de « Three Views Of A Secret ». Les titres de Superstring semblent néanmoins un peu trop à l’étroit sur un petit disque de plastique. On les imagine sans peine prendre une toute autre dimension sur scène, dans la chaleur moite d’un petit club comme sous les feux des projecteurs d’un grand festival.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir