:|
15 Mai 2012

The Psychedelic Ensemble

The Dream Of The Magic Jongleur

par Pierre Wawrzyniak

Qui se cache derrière The Psychedelic Ensemble ? A l'examen des quelques informations glanées ça et là sur la toile, il s'agirait d'un vétéran du rock progressif, multi-instrumentiste de surcroît. Si le FBI s'en fout comme de son dernier short tyrolien, l'auditeur est, à juste titre, intrigué par le chatoyant mélange sonore qu'est The Dream Of The Magic Jongleur .

Concept album assumé sur le thème, ô combien original, du rêve, l'objet s'en tire avec les honneurs par un éclectisme ravissant et un vocabulaire issu du répertoire de Yes, Gentle Giant et National Health. Cependant Mr X, grâce aux possibilités techniques de son home-studio et à ses capacités de musicien, s'autorise des éruptions fulgurantes de guitare et claviers et remplit sans saturer l'espace sonore d'arrangements hyper denses. Comme si, l'univers bariolé des Looney Tunes percutait de plein fouet celui du progressif symphonique. La musique hybride qui en résulte est miraculeusement poétique et à des années lumières de ce que l'on craignait en ouvrant avec terreur le livret du cd dont les couleurs font saigner les yeux.

L'album se distingue par un triptyque de morceaux virtuoses, exécutés respectivement à la guitare folk picking (le très touchant « Magicking ») , à l'orgue (le wakemanien « The Benefaction Of The Noble Wizard ») et à la basse fretless (l'ahurissant « Dream An Premonition »). Pas à la portée de n'importe qui, ces pièces intriguent quant à l'identité du musicien. Mais à la fin, qui se cache donc derrière The Psychedelic Ensemble ?

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir