:|
20 Février 2012

DXS

The Musical Box EP

par Dan Tordjman

A l’Ouest, rien de nouveau. Au Sud, en revanche, c’est l’ébullition ; avec ce nouvel EP de DXS, la Côte d’Azur semble enfin sortir de sa léthargie. Après Cathar5y5 sorti en 2010, Devious Experiment Synthesis (DXS pour les intimes) remet le couvert avec un changement notoire après le départ de la chanteuse Adeline « Alienor » Colin. Elle est remplacée par Julien Negro (très présent sur la scène française, puisque le monsieur officie également dans Anthropia et Lord of Mushrooms auteur d’un Perspectives en béton armé). Tu parles d’un chamboulement, il y a de quoi s’inquiéter ! Quoi de mieux, dès lors, qu’un EP pour dissiper les questions des plus inquiets ?

Pour ceux qui ne le savent pas, les Niçois avaient sorti leur premier concept album empruntant aux pontes du rock/metal progressif. Cette fois-ci le propos s’est durci, lorgnant parfois du côté d’Andromeda, Scar Symmetry (pour l’alternance chant clair/rauque) voire Loch Vostok. L’ombre de Symphony X n’est pas loin notamment sur « Eyes Without A Face » La technicité est bel et bien présente tandis que les claviers sont partout, sans pour autant friser l’indigestion. On se demande d’ailleurs quelle est la recette pour ne pas tomber dans l’abus.

Preuve que DXS ne renie pas son passé, le groupe a réenregistré « Amnesia » et « Nocturnal Phobia » présents sur Catha5y5 et permet ainsi de montrer que le nouveau vocaliste s’en tire avec les honneurs. Le chant de Julien Negro est à la fois clair et punchy rappelant tour à tour David Fremberg et Russell Allen. Les fans de la belle Alienor sont peut-être tristes de ne plus voir la belle faire partie du groupe mais seront ravis d’apprendre (et d’entendre) qu’il se porte bien. Cela étant dit, il est difficile de se faire une réelle idée sur un EP incluant deux chansons inédites et reprenant deux anciens titres. Voyons-le comme un avant-goût de ce que peut être capable de faire DXS. On reparlera d’évolution (ou pas) sur leur prochain album. Rendez-vous est pris.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir