:|
24 Novembre 2008

Dream Theater

Chaos in Motion

par Guillaume Beauvois

Les cinq New-Yorkais sont de retour et adoptent ainsi un rythme de croisière assez intensif d'une sortie par an, en alternant album studio et enregistrement live. Chaos In Motion retrace ainsi toute la tournée qui a suivi Systematic Chaos, soit 115 concerts dans 105 villes et 35 pays différents. Dans ce double DVD, le groupe s'est révélé généreux avec ses fans, comme à son habitude, pourrait-on dire. Car s'il est un groupe de metal progressif très proche de son public, c'est bien Dream Theater. 

On savait que les Américains n'allaient pas proposer l'intégralité d'un concert, chose qu’ils ont déjà faite par quatre fois précédemment. Ils ont préféré sélectionner certaines versions des compositions jouées au fil des soirs pour composer une jolie setlist de presque cent quatre vingt minutes pour quatorze titres. Les différentes périodes de la vie de la bande à Portnoy sont bien mises en valeur par un choix judicieux de chansons jamais vraiment entendues en concert auparavant (« Scarred », « Lines In The Sand »), chacune séparée par une petite intervention en coulisses des différents membres. 

Malgré les différents lieux de tournage, le son est assez homogène d'un titre à l'autre ; quelques variations de mixage subsistent toutefois, mais cela a au moins le mérite de montrer que les musiciens n'ont pas trop retouché leurs pistes en studio. Un indice qui ne trompe pas : la justesse du chant de Labrie qui frise les limites de la normalité dans les passages plus intenses. Cependant, si la qualité sonore est plutôt au rendez vous, celle de la vidéo est plus inégale. 

Selon les villes d'enregistrement, une sorte de brouillard est présent, rendant l'image moins précise. De plus, certains plans sont parfois assez mal choisis, comme ce gros plan sur Portnoy qui joue une rythmique plutôt basique pendant que Petrucci s'échine comme un forcené sur son manche dans un solo infernal.

Le second DVD est un vrai bonheur pour tous les fans, car il retranscrit l'ambiance de la tournée vue par le groupe et par l'équipe qui l'accompagne. Ce documentaire d'une heure et demie redonne un caractère humain à un groupe qui commence à avoir une ampleur assez démesurée et qui met en avant sa technique presque au-delà du supportable par le commun des mortels. Les autres bonus sont davantage du domaine de l'anecdotique avec clips officiels, films projetés lors des concerts et galerie photo. L'ensemble forme donc un bel objet à l'attention des groupies, des musiciens ou de tout amateur de metal progressif voulant vivre pendant un moment auprès d'un groupe d'une réelle envergure.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir