:)
13 Juillet 2008

Paul Gilbert

Silence Followed By a Deafening Roar

par Guillaume Beauvois

Deux ans après Get Out of My Yard, Paul Gilbert sort un nouvel album instrumental dans la droite ligne de ses débuts chez Racer X : du gros rock, de la virtuosité et du bon goût. Mais réduire ce nouveau disque à cela serait injuste pour le talent du bonhomme. 

Silence Followed by a Deafening Roar propose onze pistes variées représentant toutes les facettes du style de Paul Gilbert. « Suite Modale » est un parfait exemple de l'assimilation de l'écriture classique par le grand (aussi par la taille) guitariste, admirablement secondé au piano par Emi, son épouse. Mais Paul sait aussi être groovy, comme dans « Bronx 1971 » et rappelle son talent imparable pour transformer une mélodie bateau en grand morceau réjouissant avec « Eudaimonia Overture ».

Cependant, cet album n'est pas qu'un disque de guitares et c'est tout un groupe qui a travaillé sur les compositions de Gilbert. On retrouve en fait la même équipe que lors de la tournée deGet Out of My Yard. La fusion s'est donc faite sur le terrain, et ce pour le meilleur. On perçoit une grande émulation entre la section basse/batterie et le couple Gilbert, qui apporte un vrai plus à ce disque instrumental. 

Dans son ensemble, l'album est très bien construit. L'atmosphère s'adoucit quand il le faut avec deux inévitables ballades (« I Cannot Tell a Lie » et « I Still Have That Other Girl »), mais sait aussi réveiller l'auditeur avec un grand sourire sur les lèvres. Car Paul Gilbert ne se prend pas au sérieux et cherche avant tout à donner du plaisir avec un rock instrumental efficace mais toujours travaillé, à défaut d'être d'une originalité transcendante.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir