:)
29 Novembre 2005

Guy Darol, Dominique Jeunot

Zappa de Z à A (rééd.)

par Florian Gonfreville

Les caniches sont-ils la preuve que «Dieu a merdé un schnautzer» ? Que peut donc faire Carmine Appice à une femme avec un mudshark ? Que sont devenus les dessous féminins jetés sur scène pendant les tournées des Mothers of Invention ? Quelle est l’église fondée par Zappa ? Quel fut le ciment de l’amitié entre le guitariste et Pierre Boulez ? Les jeunes filles ont-elles une tête de cône dans le sud de la France ? Le freak, c’est chic ?

Une fois n’est pas coutume, c’est à un livre que cette chronique rend hommage : le Zappa de Z à A, encyclopédie du journaliste et auteur Guy Darol et de feu Dominique Jeunot, ancien président de l’association Les Fils de l’Invention disparu en 2004. Fortement documentée et truffée de détails sur le grand Frank et son temps, elle vaut déjà bien son pesant d’euros par l’éclairage lucide jeté sur une époque habituellement trop noyée dans les fleurs et l’acide. Une ère qui, par contraste, apparaît comme sclérosée… et par ses guerres, ses prises de position morales, ses ambitions politiques, ses méthodes ou ses engagements et absences d’engagements, dangereusement semblable à la nôtre !

Un certain nombre de mythes y sont démontés : le lien entre l’Wazoo et Don Vliet qui n’a de Van que celui dont il est plein, et l’origine du nom du Captain Beefheart par exemple. Les rapports de Zappa à la drogue, à la musique sérielle, et les théories qui unissent les différents pans de l’œuvre de ce libre-penseur activiste et plus politique qu’on ne croît, subissent de même un traitement certes concis, mais qui montre l’intelligence du musicien et la dimension fondatrice de son intervention dans l’histoire des musiques amplifiées, et de la libre expression en général. 

Rédigée comme il se doit sous forme d’articles mais en ordre antialphabétique et fort à propos agrémentée d’illustrations de Guy Maestracci, cette encyclopédie se lira comme n’importe quel livre, mais aussi se feuillettera au hasard ou s’utilisera comme ouvrage de référence par mots-clef. Non seulement elle intéressera tous ceux qui manifestent une quelconque sensibilité à la musique de Frank Zappa, mais aussi elle ravira celui qui fait preuve d’intérêt pour l’évolution musicale et intellectuelle des années soixante à nos jours, les musiques nouvelles, ou l’affranchissement de la pensée de masse. Le Castor Astral, éditeur spécialisé dans les écrits relatifs à la musique et aux musiciens, met une nouvelle fois à la disposition du public un dictionnaire intelligent et très agréablement écrit, qui rend pleinement accessible l’œuvre d’un pionnier. 

Pour l’occasion, notre critère production ci-dessous rendra compte de la cohérence de l’ensemble.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir