:|
19 Décembre 2011

Pure Reason Revolution

Valour EP

par Renaud Besse Bourdier

Après moins de dix ans d’activité musicale, les Britanniques originaires de Reading lèvent l’ancre et en profitent pour saborder le navire. Quelques semaines après l’annonce de sa dissolution et d’une tournée d’adieu, le groupe décide de sortir un EP disponible uniquement en digital, et utilise le système popularisé par Radiohead : payer ce que l’on veut pour obtenir l’objet. Les fonds sont entièrement reversés à des œuvres de charité.

Que trouve-t-on alors sur ce disque ? Pas grand-chose en réalité. Un seul morceau réellement inédit, « Tempest ». Heureusement, la piste est excellente et concentre tout ce que Pure Reason Revolution a su faire de bien ; les harmonies vocales, les riffs de guitare virevoltants alternant avec les sonorités électroniques qui nous ont ravi à l’époque de Amor Vincit Omnia, les jeux d’intensité à la post-rock, tout y est.

Pour le reste, nous avons droit à deux morceaux du très controversé dernier album, « Hammer And Anvil », qui sont plutôt plaisants sans apporter grand-chose pour autant. En revanche, « Valour » tiré de ce même CD, a été remixé avec une vraie batterie en lieu et place des sons ignobles de l’original. La différence est flagrante : comme nous avions pu le remarquer sur scène, Pure Reason Revolution a le potentiel d’envoyer la purée tout en étant très riche mélodiquement, et ce, dans un style complètement unique à ce jour.

L’EP comporte également une version courte de la magistrale épopée du premier album, « The Bright Amabassadors Of Morning », histoire de nous rappeler avec amertume que Pure Reason Revolution, c’est de la bonne musique, mais que c’est bel et bien fini. L’EP se conclut par un chant de Noël en latin a capella, mettant en avant la principale qualité du groupe : le mariage surprenant des voix de John, Jamie, et Chloé. Un au revoir qui a un goût d’eau de mer…

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir