:|
20 Juillet 2011

Wobbler

Rites at Dawn

par Dan Tordjman

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Wobbler, formation évoquée dans ces colonnes avec notamment le Disconcerto Grosso de Khatsaturjan, ne fait pas mentir l’adage.

Il est surprenant d’assister à un certain retour du « progressif à Papa » en cette année 2011. A l’écoute de Rites of Dawn, on pourrait penser que les Norvégiens sont tombés dans la marmite Old School quand ils étaient petits. Difficile de compter le nombre de biberons de King Crimson, Yes, Gentle Giant ou Genesis que Wobbler a avalés mais le résultat d’un mélange plutôt bien dosé entre les parties alambiquées et les harmonies vocales déjantées est étonnant. Entre les compositions à tiroir mais cependant aérées et la production très vintage, le fan de rock progressif « façon seventies » sera comblé. Notons au passage les deux pavés épiques savoureux que sont « In Orbit » et « The River  » qui nous font dire, après écoute, que si Spock’s Beard avait existé dans ces années-là, il sonnerait comme Wobbler, c’est dire ! Saluons ces Norvégiens qui viennent revigorer un genre que l’on croyait remisé aux oubliettes.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir