:|
28 Septembre 2007

Hamadryad

Live in France 2006

par Jérémy Bernadou
Unicorn Records a réalisé un coup double grâce au festival Crescendo 2006. Profitant de la venue de deux de ses groupes phares, Hamadryad et Spaced Out, le label a enregistré les concerts des deux formations afin d’élargir son catalogue live. Ce Live in France 2006 reprend donc la prestation des Québécois d’Hamadryad.

En piochant les morceaux équitablement parmi leurs deux albums studio, ces derniers ont su mettre au point un choix de titres cohérent, avec une priorité particulière pour les longues compositions à la durée avoisinant les dix minutes (« Watercourse Hymn », « Omnipresent Umbra » et « ...Action! »). Le public étant majoritairement composé de personnes réceptrices aux musiques progressives, ce parti pris risqué se révèle payant grâce à une maîtrise évidente et une fougue omniprésente. Le groupe était particulièrement en forme ce jour-là, et les maladresses sont très peu nombreuses. Au regard de la complexité de certains titres (notamment sur le résolument metal « Polaroid Vendetta »), Hamadryad réussit l’exercice sans grande difficulté. Le travail sur les claviers tenus par Sébastien Cloutier est d’une richesse non négligeable. La variété et la pertinence de ses interventions en font l’une des principales attractions de cet album. La production générale est par contre assez décevante, la faute à un ensemble trop brouillon dans les passages les plus lourds musicalement.

Les morceaux s’éloignant le plus du carcan « metalo-progressif » sont les plus marquants car ils prouvent que le groupe est à l’aise dans d’autres styles que celui pour lequel il s’est fait connaître. Le relativement calme « Alien Spheres » permet de faire souffler le public après une série de titres à la fois longs et denses. Le principal défaut du disque vient justement de la structure des compositions, qui ne laisse que peu de répit lors de l’écoute. Les frères Denis et Yves Jalbert – respectivement guitariste et batteur – sont constamment en éveil et ne laissent pas se développer les passages les plus atmosphériques. Entre les solos techniques du premier et l’assise rythmique du second, l’auditeur peut se sentir perdu à travers tous ces enchaînements certes maîtrisés, mais éprouvants sur le long terme. C’est d’autant plus dommage que l’identité du groupe est assez affirmée, à cheval entre le metal progressif de Dream Theater et les constructions épiques des grands groupes de rock progressif des années soixante-dix, Genesis en tête.

Sans éviter les poncifs du genre, Hamadryad prouve donc avec cet album live sa réputation amplement méritée de groupe expérimenté. La fraîcheur de leurs compositions et leur énergie communicative assurent la donne, pour un résultat sérieux et appliqué. C’est grâce à de telles occasions que les groupes peuvent faire leurs preuves, Hamadryad en a profité pour graver une prestation honorable.
  • Année: 2007
  • Label: Unicorn Digital

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir