:(
21 Septembre 2007

Random Touch

Alchemy

par Jérémy Bernadou
Random Touch fait partie de ces groupes hors du temps, qui semblent expérimenter sans se soucier de ce qui les entoure, ni de la production musicale actuelle. Cependant, malgré une vision certainement passéiste, la formation ne se contente pas de rester dans la norme.
Ce parti pris radical se ressent immédiatement à l’écoute de Alchemy, ultime effort de ce trio très productif dans le domaine des bandes sonores pour la télévision ou le cinéma, mais aussi dans celui des albums à proprement parler, ce dont il est question ici. Les compositions oscillent entre la musique d’ambiance et le psychédélisme, tout en restant très loin d’une hypothétique « pulsation rock ».

Sur le papier, cette audace s’apparente à un exercice de style original, mais en réalité le caractère abstrait de ces expérimentations prend rapidement le dessus, rendant l’écoute assez fatigante. Même sur le court terme, les compositions peinent à accrocher l’auditeur et à prendre suffisamment d’ampleur. Bien que jouant sur l’évolution permanente de l’espace sonore, Random Touch s’oriente dans une optique difficilement abordable, tant les passages atmosphériques et minimalistes dominent les débats. Certaines incursions sonores paraissent hors propos, pour un résultat lorgnant trop souvent vers l’extra-musical. L’expérience de l’accompagnement d’œuvres visuelles se fait sentir, la musique remplissant plutôt un rôle de second plan, car les morceaux peinent à se suffire à eux-mêmes.
C’est certainement pour combler cette carence que le groupe a eu la bonne idée d’accompagner le disque d’un DVD, reprenant la plupart des titres en y ajoutant un rendu visuel. Cependant, les limites de leur démarche jusqu’au-boutiste restent présentes sur ce format : la musique est accompagnée d’images artisanales dignes d’une série Z, superposées la plupart du temps à des motifs fractals rappelant les visualisations de base du lecteur Windows Media Player… Même en mettant de côté la nature profondément énigmatique de ce produit, l’amateurisme de l’ensemble est à déplorer, car il gâche énormément le visionnage du DVD.

L’écoute du disque audio s’avère donc plus agréable, même si le manque de profondeur et la platitude du discours musical n’aident pas. En cherchant à s’éloigner à outrance de la norme, Random Touch s’enferme dans un créneau musical beaucoup trop vague et manquant de relief. Cette sortie, en marge de ce qui se fait aujourd’hui, semble aussi avoir mis de côté la cohérence et le professionnalisme, notamment en terme de production. Leurs choix musicaux étant particulièrement pointus, il est difficile de penser à un changement de cap radical.
  • Année: 2007
  • Label: Roadnoise Prods

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir