:|
05 Septembre 2007

Ange

Un Ange Passe

par Christophe Gigon
Voilà un DVD bien sympathique, même s’il n’apprendra presque rien au fan d’Ange, forcément lecteur de l’excellent ouvrage de référence sur le groupe progressif franc-comtois, Le livre des légendes (Eclipse Editions, 1995), du trio Thierry Busson, Xavier Chatagnon et Bruno Versmisse. Néanmoins, ce bref reportage (53 minutes) est fort bien réalisé et contient des images inédites, puisque tournées exprès pour l’objet qui nous intéresse ici.

Ce film suit de manière chronologique la carrière du groupe belfortain, de ses débuts à la fin des années soixante, lors de la création du mythique opéra-rock La fantastique épopée du Général Machin, jusqu’au concert du nouvel Ange au Zénith en 2002, devant près de trois mille personnes. Le montage est vif, dynamique et rapide.
Constitué d’images d’archives, d’entrevues individuelles avec des membres passés ou présents, d’extraits de concerts et même de réinterprétations d’anciens morceaux (« Virgule » avec Claude Demet à la guitare acoustique), ce « rockumentaire » offrira une petite heure de plaisir à qui voudra bien se laisser porter par la magie du plus grand des groupes français.
Au rayon des mauvaises surprises, on pourra citer le peu de place accordé au nouvel Ange ainsi qu’à ses fantastiques musiciens, et surtout l’incroyable mauvaise idée d’avoir demandé à des membres du groupe de se prêter à des prestations en play-back de bien mauvais aloi : Claude Demet mime, avec quelques imprécisions, son célèbre solo de « Capitaine cœur de miel », Robert Defer itou, avec un titre représentant la période durant laquelle il officiait dans le groupe, et le Père lui-même n’évite pas totalement le ridicule en exécutant, sans émettre le moindre son, les parties vocales les plus fortes et théâtrales d’Ange. Cela aurait-il coûté si cher de demander à ces excellents musiciens de rejouer en direct leurs anciens morceaux devant la caméra, en vue de la réalisation de ce DVD ? En tous les cas, l’initiative n’est pas heureuse et donne un côté un peu « cheap » à l’affaire !

Mais voir et revoir la quasi-totalité des passagers, éphémères ou non, de la grande embarcation angélique suffirait à combler tout amateur du groupe. Et ce documentaire propose quelques séquences non dénuées d’émotion, comme lorsque Francis Décamps évoque ses rapports avec son frère, ou quand Robert Defer repense aux dix années magiques passées dans l’équipe. Rien que pour des moments comme ceux-là, la vision de ce film est chaleureusement recommandée. On entre dans l’intimité des individus qui ont, à un moment ou à un autre de leur existence, accepté la folie angélique. Même Josiane Robert, l’ex-femme de Christian Décamps, parle de ces années-là, avec lucidité et fragilité.

Voici donc un DVD réduit à sa plus simple expression, court, sans bonus ni making of, comme il est devenu courant de le proposer, mais un vrai moment de bonheur. Cet objet est le dernier de la série proposée par le vigoureux label Musea, qui a déjà édité bon nombre d’enregistrements vidéo de Ange (sept au total en attendant la sortie très proche du concert de la nouvelle formation, accompagnée d’anciens membres en invités surprise au Zénith de Paris en 2002).
  • Année: 2007
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir