:|
28 Août 2007

Vincent Bergeron

Casse-tête de l’existence

par Aleksandr Lézy
Vincent Bergeron est un Québécois de vingt-sept ans en marge des musiques actuelles. Utilisant pourtant des techniques de notre temps : home studio, sampling, textes … il semblerait que l’artiste vive hors du temps. Son concept est de faire de la nouvelle chanson avec ce qui constitue son bagage musical. Casse-tête de l’existence est à priori ce que l’on peut considérer comme le premier véritable album de Bergeron, même si ce travail n’est pas le commencement de son œuvre.

Puzzle de l’imagination, ce véritable casse-tête de la musique pop récupère à son compte les procédés structurels d’une chanson de base. Couplets et refrains composent ces morceaux dithyrambiques (huit minutes en moyenne) mais se retrouvent dans le désordre au fil des titres. L’intérieur des « chansons » relève de l’imaginaire, faisant appel à des métaphores sonores, parfois accompagnées de textes poétiques. La voix de Bergeron appartient au registre du cabaret, déclamant des mots, des phrases de manière particulière.
Plus simple que l’album suivant L’art du désarroi, moins fouillé dans les superpositions des samples et des textures, les idées restent pourtant intéressantes. Bergeron cherche ici à poser les bases d’une musique atypique dans laquelle les contraires s’opposent. On passe d’un « Spiritualité-profanité » relativement facile d’accès à un « Harmonie-chaos » des plus ardus aussi bien dans les enchaînements que dans les sonorités.

Casse-tête de l’existence porte finalement bien son nom. Le thème général de l’existence humaine ne pouvait pas mieux coller à ce disque. Avec toutes les contradictions qu’il comporte, ce disque est pourtant loin d’être insensé. A conseiller aux curieux !
  • Année: 2004
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir