:|
23 Août 2007

Swims

<i>EP</i>

par Christophe Manhès
Battles, le groupe de Ian Williams, fait un carton aux États-Unis avec une formule beaucoup plus ludique que celle, abrupte, de Don Caballero ; Cuneiform, label plutôt versé dans les musiques nouvelles et le rock in opposition, signe les frénétiques d’Upsilon Acrux ; même en France, toujours de moins en moins à la traîne avec la rock attitude, Sincabeza nous a concocté un petit bijou à la poésie singulière. Bref, le math rock est à la mode. Mais depuis que l’esprit punk s’est adjugé la révolution Discipline de King Crimson, les fans possèdent un peu de recul et entre des disques talentueux comme No Interference de Dysrhythmia ou déroutants comme Mirrored de Battles il devient difficile de se faire sa place au soleil alternatif du math-rock.
Et justement, si pour les Américains de Swims, les indispensables aptitudes techniques sont bien là, on reste dubitatif sur ce que le groupe peut apporter de plus pour se distinguer et marquer les esprits.

Composé seulement de deux musiciens, Swims souffre cruellement d’un manque d’ambition qui le rend incapable de franchir le cadre étroit dans lequel il s’est enfermé, même avec talent. Probablement qu’un troisième larron, que l’on imaginerait volontiers plus innovant que ses congénères, pourrait tirer parti de cette base solide. Cette musique manque franchement de voies pittoresques. La difficulté pour ce genre de formation, c’est d’être capable d’obtenir des couleurs et de développer des variations dynamiques variées pour que l’exercice, à l’instar d’un Ahleuchatistas, ne se transforme pas en exercice vain. Or, au bout de vingt minutes seulement, Swims semble avoir tout dit, sans avoir fait le moindre effort pour nous accrocher.

Au final, cet EP a l’allure d’une démo bien produite mais aux aspirations un peu tièdes. On la verrait bien accompagnée d’une annonce du genre de celles que l’on peut lire dans les magazines spécialisés : « basse et batterie recherchent musiciens pour compléter formation math rock ». Pas très rock’n’roll tout ça...
  • Année: 2006
  • Label: Distile Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir