:)
23 Mai 2007

Saga

Worlds Apart Revisited

par Christophe Gigon
Bel objet qui se décline en plusieurs versions (double DVD, double CD, coffret double DVD + CD), le dernier disque en public de Saga ravira les amateurs du genre et ils sont nombreux. Enregistré dans la désormais mythique salle du Z7 à Pratteln, à quelques jets de pierre de Bâle, en Suisse, ce témoignage de la tournée Networks, en 2004, forme certainement le disque définitif de Saga, détrônant peut-être même le légendaire In transit de 1982.

Cet album est bien plus qu’une collection des meilleurs titres de Saga. En effet, comme l’indique le titre même du coffret, le concert est articulé autour d’une relecture du disque le plus célèbre de Saga, Worlds Apart paru en 1981. Pour accompagner celui-ci, ainsi que pour étoffer le tout, d’autres classiques du groupe ne font aucunement pâle figure. Les incontournables sont là : « You’re Not Alone », « Humble Stance », « Careful Where You Step » et autres « Don’t Be Late ». D’autres titres plus récents, issus des dernières productions du groupe, viennent parfaire cet excellent compte-rendu de tournée.

Bien que la carrière de Saga fut pour le moins chaotique, faisant alterner gaiement le meilleur avec le pitoyable, les dernières années du groupe canadien faisaient montre d’une certaine reprise en main. Depuis Full Circle en 1999 pour être plus précis. En effet, après des débuts prometteurs, le groupe mené par le très bon vocaliste Michael Sadler, a fait le choix, fort honteux au demeurant, de se mouvoir en contrées pop et fades en frayant avec le hard-FM le plus vil. Puis, de soubresauts en replongées, l’inspiration semble avoir réinvesti le giron des Canadiens depuis l’aube du XXIème siècle. Et ainsi, depuis quelques années maintenant, les disques qui se suivent constituent presque à chaque fois de bonnes surprises. Le dernier en date, Trust, paru en 2006 chez Inside out en est la preuve audible.

Pour qui n’est pas fin connaisseur de Saga, ce double album constitue donc une fort belle entrée en matière, au moins à égale mesure avec le fameux In Transit déjà nommé ainsi que le non moins agréable Detours de 1998. Le groupe y joue bien, très bien même et Michael Sadler chante de manière toujours aussi convaincante de sa voix reconnaissable entre mille. Les sons de guitare sont tranchants et le groupe n’a rien perdu de son côté « sautillant ». et primesautier. Comme à la grande époque de In Transit. Autrefois, afin de décrire la musique inclassable de Saga, on utilisait même l’affreux barbarisme de « funk médiéval » ! (sic). Le qualificatif de « progressif joyeux » eut semblé plus clair. En effet, la musique de Saga, si elle navigue clairement en eaux progressives, a ceci de particulier que le rythme est toujours bien appuyé et les guitares acérées. Finalement, même si aujourd’hui Saga semble s’être établi dans le purgatoire des groupes de seconde zone desquels on parle en disant : « Ah oui ! Ce groupe qui avait fait « Humble Stance » dans les années quatre-vingt  », la musique proposée par la troupe à Sadler tient encore sacrément bien la route en 2007 ! Même si elle n’a pas su se renouveler comme l’ont fait d’autres groupes qu’ils côtoyaient à l’époque (Marillion, par exemple, même si d’aucun continuent de s’exclamer piteusement « Ah oui ! Ce groupe qui avait fait « Kayleigh » dans les années quatre-vingt  » !).

Et pour finir sur une note plus triste, le leader de Saga a annoncé son départ du groupe pour raisons personnelles. Ce disque constitue donc en fait, non pas le testament du quintette, mais la fin d’une époque, celle de ce grand chanteur qu’était Michael Sadler. Le groupe entame d’ailleurs en ce moment une tournée d’adieu qui passera, encore, par le Z7 en décembre 2007. Ce dernier baroud d’honneur porte déjà le titre évocateur de 30th Anniversary and Farewell tour.
  • Année: 2007
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir