Live Report

Kayo Dot

07 Novembre 2009

Kayo Dot

par Jean-Daniel Kleisl

CONCERT : KAYO DOT

  Artiste : Kayo Dot
Lieu : L’Usine (Le Kab), Genève
Date : 29 septembre 2009
Photos : Jules (pour Le Kab)

Abscons pour les uns, géniaux pour les autres, si Toby Driver et ses sbires ne laissent personne indifférent, les Américains ont bien eu du mal à attirer la foule (une trentaine de spectateurs à peine) dans une Usine helvète qui a pourtant le mérite de faire salle comble en temps normal. Sans surprise, leur prestation, techniquement parfaite, pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. L’avant-gardisme pour l’avant-gardisme, impression ressentie par moment, n’est-il pas une voie sans issue ?

Setlist : Marathon – Immortelle and Paper Caravelle – Blue Lambency Downward – The Manifold Curiosity – Gemini Becoming the Tripod – Amaranth the Peddler – The Useless Ladder – Pitcher of Summer – __on Limpid Form

La prestation de près d’une heure trois-quarts, qui débute avec du retard, est à l’image de sa pièce introductive « Marathon ». Les longs passages introspectifs proches d’un post rock a-structuré et souvent joués à la guitare par un Toby Driver esseulé alternent avec des parties d’une violence extrême au chant hurlé (toujours par Toby), qui laissent les spectateurs pantois. Le concert appelle la patience, l’attente du déclic, du plus qui accroche. L’impression, assez nette au demeurant, est d’entendre Toby Driver and his Band plutôt que Kayo Dot.

Le meneur de troupe passe le plus clair de son temps accroupi sur ses pédales et autres boutons, et démontre toute sa maîtrise de plans rythmiques et harmoniques à la fois complexes et éthérés, alors que les autres instrumentistes attendent sagement et patiemment de jouer leurs parties. A tel point que l’esprit divague sur le charme intense que dégage Mia Matsumiya, en tenue d’écolière japonaise, plus qu'il ne se concentre sur le son de Toby le conducteur, notamment lors de « Blue Lambency Downward ».

Avant une petite pause salutaire, le groupe prouve enfin qu'il mérite son appellation avec un « The Manifold Curiosity » où le violon de Mia et les clarinettes de Terran Olson et Daniel Means se mettent admirablement en évidence, dans un contexte à la fois puissant (quelle rythmique de David Bodie !), mélodique et tout en finesse. Sommet du set, cette composition enlevée permet de renouveler l’intérêt pour une suite que l’on espère passionnante.

Si « Gemini Becoming the Tripod » fait illusion quelques instants, « Amaranth the Peddler » retombe dans les travers onanistes de l'ami Toby. Le groupe apparaît sous-utilisé : quel dommage pour de tels musiciens ! Les morceaux joués sont pourtant issus de toute la discographie, dont les puissants Choirs of the Eye et Dowsing Anemone with Copper Tongue. C’est à n’y rien comprendre ! Il manque quelque chose… ou plutôt quelqu’un.

Les cinq artistes ne parviennent en effet pas à reproduire le souffle intense qui anime les albums studio, le plus souvent joués à sept, huit, voire davantage. L’absence de Greg Massi (le pilier rock de l’ensemble ?) se fait indéniablement ressentir. Heureusement, le concert se termine par un magnifique « ___on Limpid Form », aux riches arrangements, qui apparaissent toutefois quelque peu décharnés face à son pendant studio. Les musiciens se déchaînent sur des percussions les plus diverses pendant que Mister Driver envoie des larsens rageurs pour un final apocalyptique.

Dans ce haut lieu de la culture alternative genevoise, le groupe a laissé une impression pour le moins mitigée, entre instants – trop rares – proprement géniaux du point de vue du message musical d’avant garde qu’il délivre et masturbation intellectuelle sans issue. Kayo Dot n’a pas semblé en mesure de surpasser l’appellation de backing band de Toby Driver. Cruelle désillusion.

Jean-Daniel Kleisl

site web : Kayo Dot

retour au sommaire

Concert du 0000-00-00 / ( )

Commentaires 

#1 Samantha 16-05-2017 00:19
Incredible quest there. What occurred after?

Take care!
Citer
#2 chocolate 04-05-2018 19:04
Hey there just wanted to give you a quick heads up. The words in your content seem to be running off the
screen in Firefox. I'm not sure if this is a formatting issue or something to
do with web browser compatibility but I figured I'd post to let you know.
The style and design look great though! Hope you get the issue fixed
soon. Cheers

Also visit my weblog ... chocolate
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir