Live Report

Riverside

08 Janvier 2009

Riverside

par Christophe Gigon

CONCERT : RIVERSIDE

  Artistes : Riverside + Lazuli
Lieu : Pratteln (Suisse), Z7
Date : 16 décembre 2008
Photos : Claude Wacker (www.docker.ch)

Comme l’an passé, même lieu et (presque) même date, Riverside revient en terre helvète pour offrir un concert de qualité mais sans emphase, avec à la clé, un morceau inédit de l’album à venir Anno Domini High Definition, annoncé pour ce printemps. Accompagnés des Français de Lazuli, nos amis polonais ont offert une soirée aux lumières dignes des décorations de la Nativité.

Une année pile après sa précédente prestation, la formation menée par Mariusz Duda revient en Suisse pour nous présenter un concert passablement remanié. Pour ouvrir les hostilités, Riverside a eu l’excellente idée d’inviter les Français de Lazuli qui proposent une musique exigeante, parfaitement inclassable et non dénuée de style. Une sorte de croisement improbable entre Ange (pour la richesse des textes), Peter Gabriel (pour le choix étonnant d’instruments peu usités) et King Crimson (pour la maîtrise instrumentale). Malgré une prestation sans faute, le public, venu principalement pour Riverside, n’a pas semblé autrement plus enthousiaste. Car il est vrai que la musique de Lazuli possède peu d'atomes crochus avec celle de Riverside. Mais les mélomanes avisés ont bien pressenti qu’on tenait là le futur du rock français de qualité. Ni plus, ni moins.

Après la musique étonnante des frères Leonetti, les compositions de Riverside auraient pu sembler plus communes. Mais grâce à un son général excellent, une maîtrise instrumentale et vocale totale et à des jeux de lumières envoûtants, la formation polonaise a su convaincre un public venu passablement nombreux cette fois-ci pour écouter la messe venue de l’Est. La sélection de titres est principalement et naturellement constituée des morceaux issus de leur trilogie qui a pris fin avec Rapid Eye Movement sorti en 2007. Pas le meilleur des trois albums selon l’avis des connaisseurs discutant dans la salle. En plus de cette anthologie homogène et puissante, Riverside nous a gâtés avec une reprise pour le moins mystérieuse de « Shine on You Crazy Diamond » de leurs maîtres Pink Floyd ainsi qu’un morceau de l’album à venir, Anno Domini High Definition, prévu pour normalement pour le printemps prochain. Riverside sait créer des atmosphères dignes de ce nom, il faut bien l’admettre, car leur musique enivrante à souhait se marie parfaitement avec des effets visuels de bon aloi. L’ensemble rappelle par ailleurs le spectacle The Lamb Lies Down on Broadway de Genesis réinterprété récemment par The Musical Box.

Ceci dit, le quatuor polonais n’est pas un meneur de foules franchement charismatique. Une sorte de passivité déconcertante a pour l'exemple « illuminé » le visage du bassiste-chanteur tout au long de leur néanmoins excellente prestation. Point d’exubérances à l’américaine mais un tel statisme pourrait à l’avenir laisser le public de marbre. Dommage.

Christophe Gigon

site web : http://www.riverside.art.pl


retour au sommaire

Concert du 0000-00-00 / ( )

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir