Live Report

Riverside

04 Juin 2006

Riverside

par Dan Tordjman

CONCERT : RIVERSIDE

 

Lieu : Paris, la Loco
Date : 28 avril 2006
Photos : Dan Tordjman

Mariusz Duda, lors de notre interview, ne nous avait donc pas menti. Riverside est bel et bien venu dans notre capitale lors de son Second Live Syndrome Tour. Cependant, beaucoup ont pensé que le concert n’allait pas avoir lieu et, après de multiples péripéties, nous eûmes la confirmation que le concert était maintenu et bien en prit aux quelques personnes qui firent le déplacement. Allez, on vous raconte…

Set-list : Shine On You Crazy Diamond (Pink Floyd)/The Same River – Conceiving You – Out Of Myself – Reality Dream – Second Life Syndrome – Artificial Smile – I Believe – Acronym Love – Reality Dream II – Dance With The Shadow – The Curtain Falls – Premier rappel : The Same River – Reality Dream III – Loose Heart – Deuxième rappel : Before – Troisième rappel : Ok

C’est, hélas, une bien maigre assistance qui a fait le déplacement à la petite Loco. Mais la soixantaine d’amateurs de progressif n’auraient manqué Riverside pour rien au monde. La raison de cette petite assemblée semble être un malentendu entre le management du groupe et les services de billetterie. Pour remercier le peu de spectateurs ayant répondu présent, les Polonais ne vont pas hésiter à mettre les petits plats dans les grands. Il n’y a pas de première partie programmée et pour se mettre le public dans la poche, Duda et Cie n’hésitent pas démarrer leur concert par une reprise superbe de l’intro de « Shine On You Crazy Diamond » de Pink Floyd avant de servir un « Conceiving You » en guise d’entrée, ce qui fit la joie de votre serviteur.

Cette entrée en matière fut toutefois quelque peu gâchée par un son laissant a désirer. La guitare de Piotr Grudzsinski n’étant audible que lorsqu’il exécutait des soli. A la batterie, Piotr Mitloff Kozieradzki est une brute à la frappe de velours et Michal Lapaj, derrière ses claviers, fait figure de démon au visage d’ange. Mais c’est bel et bien Mariusz Duda qui captive l’auditoire. Le bassiste-chanteur est une vraie bête de charisme dont la voix fit frissonner plus d’une fois (pendant tout le concert en vérité).

Force est de constater que Riverside a établi sa set-list de manière judicieuse, piochant dans tous ses albums passant de la finesse à la force et inversement. Ainsi le premier véritable sommet de cette soirée a pour nom « Second Life Syndrome » qui fait autant d’effet sur scène que sur disque : quinze minutes de bonheur ! Après « Artificial Smile », séquence émotion à nouveau avec « I Believe » et surtout un « Acronym Love » à pleurer. Quelques moments d’énervements bien sentis avec « Reality Dream II » et le deuxième pavé de la soirée « Dance With The Shadow » au cours duquel on découvrit – avec plaisir – le côté énervé de Riverside. C’est « The Curtain Falls » qui se charge avec succès de faire redescendre le public sur terre.

Mais la générosité des Polonais n’a d’égal que leur talent. Car ce n’est pas à un seul rappel que nous avons eu droit mais à trois ! Le premier fut entièrement consacré à Out Of Myself avec le troisième morceau-fleuve jeté au cours de cette soirée : « The Same River » dont l’interprétation fut sans faille ! Le deuxième rappel fut composé de « Before » qui se chargea de clôturer tout en puissance la page Second Life Syndrome. Le groupe se fit longuement désirer pour finir de manière on ne peut plus « OK » une soirée où l’émotion fut à son paroxysme, où la finesse et la force ne firent qu’un. Rappelons que nous n’étions qu’une soixantaine mais aucun ne regretta cette invitation au voyage. On y retourne quand vous voulez !

Dan Tordjman

site web : http://www.riverside.art.pl/eng

retour au sommaire

Concert du 0000-00-00 / ( )

Commentaires 

#2 Rolex watches 10-10-2017 08:55
The Hermes Handbags are very beautiful; actually it is a silver chain, with an Epi engraved leather protection for the shoulder. The system of this Hermes Handbags chain allows you to wear it as it is, half way or around your neck. Either way this bag looks amazing and makes every lady that wears it look very beautiful.On the authenticRolex Watches, the bezel is engraved with numerals, but the Fake Rolex Watches one has numbers only at the 3, 6 and 9 o’clock positions. The case, winding crown and bracelet seem to be pretty much the same.Rolex Watches for Bentley is one of the most stylish collections in the watchmaking industry.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir