Live Report

Metal Kartoon

18 Février 2006

Metal Kartoon

par Dan Tordjman

CONCERT : METAL KARTOON

 

Artiste : Metal Kartoon
Lieu : Paris, La Scène Bastille
Date : 21 janvier 2006
Photos : Dan Tordjman

On attendait depuis longtemps Christophe Godin et ses Godinettes dans la capitale. L’Arlésienne est enfin arrivée, à la Scène Bastille. Entre deux crises de rire dont le groupe s’est fait le spécialiste, Metal Kartoon a mis au public un méchant taquet à l’arôme savoyard, au cours d’une soirée riche en fous rires et en surprises.

Setlist : Metal Kartoon – David Vincent – Les 70’s – Nancy And Joe – The Dance Of The Fat Boy – L’Experience – Power G (nouveau titre) – Le Triangle Des Bermudas – Le Fantôme de Savoie (Morglbl Trio) – In My Place (nouveau titre) – The Little Voice. Rappel : David Vincent.

C’est à Anévrisme que revient la tâche d’ouvrir les hostilités pour cette soirée réunissant trois formations. Versant dans un neo-metal mâtiné de scratches à la Linkin Park, la formation a proposé un concert assez correct, bien qu’entaché par la prestation d’un vocaliste qui n’entendait manifestement pas qu’il chantait faux. Quoi qu’il en soit, et en dépit de cet écueil, Anévrisme réussit sa mission, avant de laisser la place à l’ovni de la soirée...
Formée d’anciens étudiants du MAI, la formation francilienne Chugga Chugga compte dans ses rangs Edouard Algayon, guitariste du groupe de la Star Academy chargé d’accompagner les candidats lors des émissions. Cette présence est d’ailleurs ce qui explique un attroupement de jeunes photographes sur la droite de la scène. En effet, ce soir, la salle est pleine à craquer, et pour cause : Edouard a annoncé le concert lors d’une interview donnée à un hebdomadaire TV. Gageons que le public venu écouter « le guitariste de Star Academy » a dû être plutôt surpris par l’ensemble de la soirée. Bref, oublions le CV du bonhomme pour se pencher sur son talent. Car une chose est sûre, il est bigrement doué… et bien entouré, tant ses acolytes sont à la hauteur ! Chugga Chugga est mené par le chanteur-guitariste Brice Delage, véritable bête de scène. Enchaînant les grands écarts façon James Brown, il se démène avec succès et fait passer le courant à un public rapidement conquis. Avec un funk rock à la croisée des chemins d’Extreme et de Prince, les Parisiens frappent fort, et plus encore avec une reprise somptueuse du « Purple Rain » du Kid de Minneapolis ! Que du bon ! C’est donc en ayant placé la barre très haut et sous les acclamations méritées d’un public ravi que Chugga Chugga quitte la scène. Christophe Godin a t-il du souci à se faire ?

Non ! Sans le moindre stress suite à la prestation fort saluée de Chugga Chugga, Metal Kartoon sert un concert quasi-parfait : épaulé des fidèles Jean-Pierre Frelézeau et Ivan Rougny, sans oublier un Jérôme Ogier à nouveau échappé de l’asile, Christophe Godin met (encore) une belle claque aux apprentis guitaristes présents. « Metal Kartoon » plante d’emblée le décor : on joue ,mais on déconne aussi. Jérôme Ogier est complètement intenable dans un rôle de pitre qui lui va à merveille, mais il n’en reste pas moins terriblement efficace, au même titre que Jean-Pierre Frelézeau, véritable moteur de la KartoonMobile. Ayant peu de temps ce soir, les Savoyards visent l’efficacité et font la part belle aux titres chantés, mais laissent toutefois place à trois instrumentaux, dont le génial « Dance Of The Fat Boy » et le « Fantôme de Savoie », en souvenir des années Morglbl Trio. Le groupe propose également deux nouveautés, dont « Power G », titre très heavy et facilement mémorisable grâce à un refrain imparable ! Au rang des fous rires, « l’Expérience » et son clin d’œil à Brassens fait toujours un certain effet, de même que le « Triangle des Bermudas » ou « David Vincent ». Pris par le temps, les compères ne peuvent offrir « Scouskymegnum », initialement prévu en rappel, ni « Au Pays De Gandhi ». C’est donc sur une énième crise de rire mettant en scène un Christophe Godin à moitié dénudé que Metal Kartoon referme son set avec un second « David Vincent ».
Une soirée réussie, où l’humour a côtoyé la virtuosité, et d’où le public est reparti enchanté, bien qu’un peu secoué par la sécurité.

Dan Tordjman

site web : http://www.metalkartoon.com

retour au sommaire

Concert du 0000-00-00 / ( )

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir