Live Report

Dark Tranquillity

01 Mars 2005

Dark Tranquillity

par Dan Tordjman

CONCERT : DARK TRANQUILLITY

 

Artiste : Dark Tranquillity
Lieu : Paris, Elysée Montmartre
Date : 15 février 2005
Photos : Dan Tordjman


Dark Tranquillity à Paris : c'est en passe de devenir un phénomène banal. Mais le fait est qu'à chaque venue de Mikael Stanne et de sa clique, le public repart avec une empreinte de main sur la joue un peu plus rouge à chaque fois. Ce nouveau rendez-vous n'a pas dérogé à la règle, les Suédois sont sur la route afin de promouvoir Character leur dernier nouveau-né en compagnie de Kreator.

Set-list : The Treason Wall - Lost To Apathy - Through Smudged Lenses - White Noise Black Silence - The New Build - The Wonders At Your Feet - Scythe, Rage And Roses - Punish My Heaven - My Negation - Final Resistance

Ceux qui ont vu Dark Tranquillity à la Loco lors de leur deux dernières venues ont du être un peu surpris de l'heure à laquelle les Suicidal Angels sont montés sur la scène de l'Elysée Montmartre. De plus, les Suédois n'ont ce soir que quarante-cinq petites minutes pour déverser leur rage sur le public parisien : Kreator, ce soir, s'octroie près de deux heures de concert. Mais cela a suffi au groupe de Göteborg qui a donc démarré sur "The Treason Wall". D'emblée le son est quasi parfait malgré une batterie un peu en retrait dans le mixage, chose fort regrettable lorsqu'on sait qu'Anders Jivarp constitue l'une des clés de voûte de la puissance de Dark Tranquillity en concert. Sur scène, Mikael Stanne est fidèle à lui-même et joue avec le public avec une déconcertante facilité. Michael Nicklasson n'est pas loin de lui voler la vedette : le bassiste arpente la scène en long en large et en travers tandis que la paire Sundin / Henriksson assène ses riffs, droite dans ses bottes. La véritable curiosité de cette soirée résidait dans le fait de savoir comment les titres de Character passeraient le test de la scène.

Aucune angoisse à avoir : "Lost To Apathy" nous fut présenté dans un superbe écrin live avant d'être enchaîné avec "Through Smudged Lenses". La première vraie giffle vient de "The New Build" et dans la fosse c'est l'émeute : pogo et slams sont rois.
La seconde est moins surprenante puisqu'elle a pour nom "Punish My Heaven" le classique de Dark Tranquillity, qui déclenche l'euphorie dans l'Elysée Montmartre. Aucun titre de Projector n'est cependant joué ce soir et c'est avec le magnifique "My Negation" et le furieux "Final Resistance" que les Suédois remercient le public parisien. Quarante cinq minutes ont suffi a Mikael Stanne et ses compères pour mettre l'audience à mal, on en redemande ! Aux dires de Mikael Stanne, il se pourrait que Dark Tranquillity revienne en novembre, cette fois-ci en tête d'affiche. Novembre, que c'est loin !

Dan Tordjman

site web : http://www.darktranquillity.com

retour au sommaire

Concert du 0000-00-00 / ( )

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir