Live Report

Marillion

20 Décembre 2002

Marillion

par Djul

LIVE REPORT : MARILLION

 

Artiste : Marillion
Lieu : Paris / Trabendo
Date : 30 novembre 2002
Photos :
SSuperFranck / Sébastien www.thisfrenchengine.com

Set list : Seasons End - Between You and Me - Quartz - Beautiful - Mad - Afraid of Sunlight - Map of the World - This is the 21st Century - Man of 1000 Faces - Uninvited Guest - This Town / 100 Nights - The Great Escape - Easter - Cover My Eyes -This Strange Engine

Nous vous l’avions annoncé dans nos news, et ne pouvions rater l’occasion de nous y rendre : Marillion donnait, il y a quelques jours, un concert pour son fan-club francais, ouvert également aux quelques chanceux qui avaient pu trouver des places restantes.

C’est dans une ambiance recueillie et intime que le groupe fit son entrée sur scène et, dès le premier morceau, nous comprîmes le caractère très particulier du show, puisque le superbe et évanescent « Seasons Ends » est plus que rare en concert. Posté derrière la console, sur le côté de cette petite scène du Trabendo, si nous sommes tombés en panne de photos nous avons eu cependant le privilège de voir de très près le groupe, qui nous offrit deux heures et quart de pur bonheur. La set-list faisait la part belle à Brave et Afraid of Sunlight, tandis qu’aucun morceau de Radiation ou de Marillion.com (hélas !) ne figuraient au programme. Bref, l’émotion était de mise, la part des morceaux les plus pop ou les plus entraînants étant réservé aux extraits d’Anoraknophobia, avec l’énergique « Between you and Me », « Quartz », « Map of the world » ou le désormais classique « Man of a Thousand Faces ». Pour le reste, de « Afraid of Sunlight » au génial « Mad », les amateurs du Marillion 94-95, dont je fais partie, se sont régalés ! Le groupe se permit même d’aller chercher « This Town Trilogie » au grenier !

Le groupe paraissait détendu, Pete Trewavas assurant le spectacle en parcourant la scène, et Steve Hogarth focalisant comme d’habitude l’attention. Le voir se donner, il n’y a pas d’autres mots, et s’investir autant reste toujours aussi impressionnant, sa voix transportant littéralement l’auditoire. Un peu fatigué diront certains, mais toujours aussi envoûté et envoûtant… Le son était, de là où nous étions, parfait, plus puissant qu’à l’habitude, mais très clair, permettant un superbe rendu, comme sur l’exigeant « This is the 21st century » où Rothery nous régala. Seuls des morceaux un peu plus faciles, tels « Beautiful », « Easter » ou « Cover my Eyes » firent baisser un peu le niveau stratosphérique du programme du jour, bien qu’ils restent toujours agréables. La GROSSE surprise vint du (second) rappel : mine de rien, Hogarth s’approcha de son micro et glissa la phrase magique : « There was a boy… » ! Hé oui, « This Strange Engine », le pavé de 15 minutes, en live ! Le groupe remplaça la partie centrale, enchaînée à un magnifique solo de Rothery, par quelques chants de Noël !

Bref, ce fut un très grand moment, dès lors que c’est le Marillion émotionnel qui vous plaît, ce qui est probablement le cas de la plupart de ses fans. Une des meilleures prestations de l’année !

Djul

site web : http://www.marillion.com

Concert du 0000-00-00 / ( )

Commentaires 

#1 Pedro Theo 04-11-2018 11:06
Woah! Eu sou realmente desfrutando o template/tema deste site .

É simples, mas eficaz. Muitas vezes tem difícil
para obter esse "equilíbrio perfeito" entre excelente usabilidade e apelo visual .
Devo dizer tens feito um muito bom trabalho com isso. Também, o
blog carrega extremamente rápido para mim na Safari .

Pendentes !
Citer
#2 Kiko Milano 20-11-2018 17:18
Somos um grupo de voluntários е abertura um novo regime ⅾe nossa
comunidade. Seᥙ local fornecido noѕ com valioso informaçãο para trabaⅼhar
em. Tens feito սm formidável tгabalho e nosso inteiro comunidade sеrá
grato pɑra você.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir