Live Report

Dark Tranquillity

09 Décembre 2002

Dark Tranquillity

par Dan Tordjman

LIVE REPORT : DARK TRANQUILITY

 

Artiste : Dark Tranquility / Synergy / Griffin
Lieu : Paris / La Locomotive
Date : 19 novembre 2002

Deux ans après son passage avec In Flames, Sentenced et To Die For, Dark Tranquillity revient cette fois-ci en tête d’affiche pour défendre Damage Done et pour l’occasion, le combo suédois a emmené dans ses valises Sinergy et Griffin.

Commençons par ces derniers… leur prestation était tout sauf bonne : deux guitaristes visiblement pas accordés, un chanteur à peine capable de sauter sur un carré de 2m² d’espace scénique et des compos qui captent mal l'intérêt de l'audience, le seul moment « remarquable » de leur set étant la reprise de « Crazy Train » d’Ozzy Osbourne.

La température monte avec l’arrivée sur scène de Sinergy. Kimberly Goss, à la tête de son char d’assaut, entreprend ce qu’il serait convenable d’appeler un véritable massacre (et le mot est faible !) et Alexi Laiho est intenable. Le guitariste, mentor de Sinergy et de Children Of Bodom, effectue d’incessants allers-retours le long de la scène, mettant une claque à tous les apprentis guitaristes présents dans la salle. Atteinte d’une méchante crève, Kimberly compense son handicap par une présence scénique impeccable, établissant un contact plus que chaleureux avec le public. Cette dernière encourage les slammers à monter sur scène et n’hésite pas à inviter une jolie métalleuse du public à pousser la chansonnette sur « Lead Us To War ». Le groupe enchaîne les classiques : « Beware The Heavens », « The Fourth World », et « I Spit On Your Grave », introduit par un sublime crachat d’Alexi Laiho, un pur moment de poésie. Le rappel arrive et Kimberly, en meneuse de revue, fait savoir au public parisien qu’il est de loin son préféré et qu’à chaque passage du groupe en France, l’accueil fut plus que chaleureux.

Et c’est donc sous les vivas que Sinergy laisse la place à Dark Tranquillity, qui démarre son set sur « The Sun Fired Blanks », pour mieux enchaîner sur un monstrueux « Punish My Heaven ». Le groupe aligne ses hits et c’est un pur plaisir de réentendre « Hedon », « ThereIn » ou encore « Insanity's Crescendo ». Mais Damage Done n’est pas oublié pour autant, et on découvre avec sourire les versions live de « Monochromatic Stains », « Damage Done » ou « Hours Passed In Exile », sans oublier « Single Part Of Two ». Ajoutons à cela que le groupe est servi par un son colossal, rare pour un groupe à deux guitaristes, et que la star de la soirée se nomme Mikael « Redhead » Stanne. Le chanteur est un frontman de première catégorie, arpentant la scène en long en large. Il n’hésite d’ailleurs pas une seconde à se laisser aller pour quelques slams, le tout avec le sourire !

Dan Tordjman

site web : http://www.darktranquillity.com/

Concert du 0000-00-00 / ( )

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir