Live Report

Dream Theater

30 Octobre 2002

Dream Theater

par Dan Tordjman

LIVE REPORT : DREAM THEATER

 

Artiste : Dream Theater
Lieu : Thêatre de la Mutualité
Date : 24 octobre 2002

Set-list 1 : The Glass Prison - Strange Deja-Vu - Through My Words - Fatal Tragedy - Burning My Soul - The Great Debate - The Mirror - Lie - Peruvian Skies - Take The Time (By-Tor / Working Man)

Dream Theater s'est arrêté à Paris pour 2 dates consécutives, dans le cadre de la dernière partie du World Tourbulence 2002. Comme chacun le sait, outre son set traditionnel, la bande à Portnoy s'est plusieurs fois fendue en pareil cas de la reprise d'un album culte qui a marqué l'histoire du rock. Après Master Of Puppets de Metallica à Barcelone, les rumeurs allaient bon train quant à ce qui allait cette fois être passé à la moulinette DT…

Après avoir eu la primeur de l'intégralité du morceau " Six Degrees Of Inner Turbulence " à Lyon, nous tenions à être présents pour cet " Evening with Dream Theater ", et c'est sous la pluie que le public du théâtre de la Mutualité a bruyamment attendu l'ouverture des portes.

" The Glass Prison " ouvre le premier des deux sets que les Dreamers ont choisi de nous offrir ce soir. Les regards, bien évidemment, se tournent vers James LaBrie, qui connut le meilleur comme le pire au cours de ce concert, peinant de plus en plus à atteindre les aigus. Cependant, LaBrie, malgré des galères de micro, compense ses carences vocales par un parfait rôle de frontman chargé de communiquer avec le public. Après " The Glass Prison ", au son étonnamment bon, le groupe nous offre un enchaînement " Strange Deja-Vu ", " Through My Words " et " Fatal Tragedy ", qui reste décidément un grand moment en concert. Vient ensuite une première surprise, " Burning My Soul ", dans sa version démo de 1996, où l'instrumental " Hell's Kitchen " est inséré au beau milieu du titre. Autre surprise que l'on attendait peut-être plus tard, " Take The Time " se voit agrémenté de la reprise du thème de " Working Man " et de " By-Tor & The Snow Dog " de Rush. Pas de doute, malgré les quelques difficultés de LaBrie, Dream Theater a sorti le grand jeu ce soir. Retour ensuite sur Awake avec " The Mirror " et " Lie ", avant de clore le premier set par " Peruvian Skies ".

Après un quart d'heure de pause, une voix familière résonne dans le théâtre de la Mutualité… " Woe to you of earth and see for the devil sent the Beast with wrath because He knows the time is short"…
Eh oui, après Master Of Puppets, Dream Theater rend homage ce soir à Iron Maiden, en reprenant en intégralité The Number Of The Beast. Pourtant, les spéculations avaient été très nombreuses à ce sujet puisqu'on annonçait Rush, Queensryche, Pink Floyd ou encore Marillion. Mais Dream Theater a choisi Maiden et bien lui en a pris, dans cette interprétation pour le moins parfaite et fidèle de The Number Of The Beast (citons entre autres " Children Of The Damned " et " Run To The Hills "), le groupe nous a gratifié d'une version exceptionnelle de " Gangland ", dans un trip piano-jazz-cocktail du meilleur effet. Tout ceci est bien vite passé, mais il est vrai qu'à l'époque, les albums sortaient sur des vinyls et duraient rarement plus d'une heure. Pour le rappel, une deuxième version de " Gangland " (pour des raisons d'enregistrement) précède " The Spirit Carries On " et " Pull Me Under " qui concluent le concert de manière quelque peu spéciale : le second couplet est accélérée à mort par Mike Portnoy, et la fin ralentie au possible. L'ambiance était là, le son aussi et la complicité entre Dream Theater et ses fans parisiens en est ressortie grandie et fortifiée.

Set-list 2 : The Number Of The Beast - Invaders - Children Of The Damned - The Prisoner - 22 Acacia Avenue - The Number Of The Beast - Gangland - Run To The Hills - Gangland - Hallowed Be Thy Name
Rappel : Gangland (take 2)- The Spirit Carries On - Pull Me Under

Dan Tordjman

site web : http://www.dreamtheater.net

Concert du 0000-00-00 / ( )

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir