Edito

BILAN 2007

30 Décembre 2007

BILAN 2007

par L'équipe de Progressia.net

On peut reprendre quasi mot pour mot l’introduction du bilan 2006 ! 2007 confirme l’impression laissée par 2006 : « à mesure que le progressif redevient un genre musical dont on peut parler en société, le style se retrouve cité, à tort ou à raison, au sujet d’artistes aux horizons les plus éloignés les uns des autres. ».


Quels que soient les horizons musicaux dont ils proviennent, les amateurs de musiques progressives s’accorderont sans doute à dire que 2007 fut une grande, une très grande année, qui aura à la fois assis la notoriété des valeurs sûres, confirmé le talent de formations récentes et proposé une myriade de nouveaux artistes décomplexés, avides de mixité musicale, défiant les conventions. Les choix de notre rédaction sont là pour le prouver, si besoin est !

Si les querelles de clochers entre vieux sages vénérables et jeunes freluquets impertinents font toujours rage sur notre forum, elles témoignent également de la diversité des générations sensibles à ce qui fut, est, et sera une entité multiforme en perpétuelle (r)évolution, rassemblant sous une bannière-patchwork les contestataires de la musique prédigérée.

2007 aura également confirmé que la pérennité des musiques parallèles passera désormais bien davantage par le web que par le disquaire. Le joli pied de nez fait par Radiohead aux majors n’est, souhaitons-le, que l’arbre qui cachera un jour la forêt.

Toute l’équipe de la rédaction souhaite à ses lecteurs une excellente année à venir, et compte bien continuer à vous faire partager ses découvertes et ses coups de cœur !

Pour la rédaction, Jean-Philippe Haas (avec l’aide de Jean-Daniel Kleisl)


Jean-Philippe Haas

Meilleur album de l’année :

n°1 : Blackfield – Blackfield II
n°2 : Radiohead – In Rainbows
n°3 : Opposite Day – Safety First

Si 2007 a incontestablement été une année heureuse pour le mélange des genres (les lecteurs assidus de Progressia s’en seront rendus compte !), elle n’aura pas moins été marquée par une production pop-rock de qualité, originale, pas toujours très éloignée du prog. Ainsi le second album de Blackfield confirme à la fois le talent artistique et le potentiel commercial de la paire Wilson/Geffen tandis que Radiohead effectue contre toute attente un joli retour en force. On ne manquera pas de citer également les nombreuses petites perles qui ne demandent qu’à devenir grosses, comme le troisième et prometteur album d’Opposite Day, savant alliage de fraîcheur et d’efficacité.

Baudruche de l’année : Liquid Trio Experiment

Ou comment prendre les fans pour des vaches à lait en leur exhumant de poussives improvisations tout justes bonnes en temps normaux à figurer comme bonus cachés sur un album digne de ce nom.

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Radiohead – « Weird Fishes / Arpeggi »
n°2 : Serj Tankian – « Praise The Lord And Pass The Ammunition »
n°3 : Symphony X - « Revelation (Divus Pennae Ex Tragoedia)  »

Aérien, planant, rythmé, mélancolique, tendu, « Weird Fishes / Arpeggi » a tout du morceau ultime de pop moderne. Et si Thom Yorke s’en sort bien mieux au sein de Radiohead qu’en solo, on ne peut pas en dire autant de Serj Tankian qui réussit avec Elect The Dead le difficile pari de sortir un album original (« Praise The Lord And Pass The Ammunition » en est une bonne illustration) tout en ne bousculant point trop violemment le public de System of a Down. Enfin, bien que le consensuel Paradise Lost ne mérite pas de figurer dans les albums de l’année, Symphony X nous y gratifie tout de même de quelques hymnes jouissifs et autres epics, tel ce « Revelation » heavy à souhait.

Meilleur espoir de l’année : Opposite Day

Compter sur les majors pour prendre des risques et produire de petits artistes en devenir tient aujourd’hui du doux rêve. Ces pauvres multinationales, mises à mal par le vilain pirate qui sommeille en chacun de nous, n’ont plus les moyens d’investir par pure philanthropie, ce qu’ils faisaient avec empressement avant l’arrivée de l’antéchrist P2P. (NdlR : on aimerait bien le croire...)
C’est donc sur l’océan du web, là encore, que les jeunes formations devront surfer pour donner de la voix et se faire connaître. Et à l’instar de l’enthousiasmant trio texan Opposite Day, elles ont toutes les chances d’y parvenir, pourvu qu’un chalutier comme Progressia les prenne dans ses filets ! Safety First, ce sont des chansons qu’on fredonne, qui font taper du pied, voire virevolter la chevelure, et dont la complexité insoupçonnée convertit le quidam au prog à l’insu de son plein gré.

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Dream Theater aux Gods of Metal (Milan)
n°2 : Magma à Schilitigheim
n°3 : Blackfield au Z7 (Suisse)

Ceux qui n’attendaient plus rien d’un concert de Dream Theater auront très certainement frissonné pendant la prestation des américains à Milan le 3 juin 2007. Pour les quinze ans d’Images and Words, l’album fut interprété en intégralité, avec une simplicité dont on ne croyait plus le groupe capable. Un quasi sans-faute, y compris pour James LaBrie, balayant d’un revers de corde vocale les ricanements qui accompagnaient parfois certaines de ses prestations.
Dans des registres totalement différents, « l’expérience Magma » et « l’efficacité Blackfield » furent deux autres grandes découvertes millésimées 2007 pour votre serviteur.

Meilleur DVD de l’année : David Gilmour - Remember That Night : Live at the Royal Albert Hall

Deux disques remplis à ras bord de bonnes choses, et pour commencer d’un mémorable concert de David Gilmour, entouré de vieux amis : une prestation sobre, loin, très loin des délires mégalomaniaques de la machine Pink Floyd. Le portrait attachant d’un vétéran du rock qui n’a rien perdu ni de son toucher ni de sa voix.

L’initiative de l’année 2007 : Radiohead

La plus belle initiative de cette année 2007 revient incontestablement à Radiohead. Faire la nique aux majors en vendant un album en téléchargement pour une participation libre, ce n’est ni plus ni moins qu’un acte altermondialiste !


Jérôme Walczak

Meilleur album de l'année :

n°1 : Guillaume Cazenave - Second System Syndrom
n°2 : TAT - Le Sperme de tous les métaux
n°3 : Satellite - Into The Night

Oui, c’est vrai, deux sur trois ne sont pas connus. Le choix de Progressia, c’est de favoriser l’innovation, les audaces, les tentatives vers de nouvelles dimensions musicales. Le prog est un genre bien vivant pour peu qu’on lui donne du combustible, pour peu qu’on lui propose du grain à moudre, d’autres sons, d’autres progressions… Cazenave et TAT (deux Français, cocorico !) ont bien compris que l’évolution allait vers ces nouvelles sphères, au lieu de recycler un passé prestigieux mais qui s’éloigne tant et plus de nous

Cazenave en numéro 1, parce que ce garçon est un casse-cou de génie, parce qu’il dompte sons et musique pour nous proposer une synthèse nouvelle, percutante, et surtout audible. TAT parce que ce jeune Lyonnais nous offre un album prog au sens le plus classique du terme : audace, concept, virtuosité et aventures musicales. Satellite, enfin, parce qu’aujourd’hui, en Europe, ce doit être un des groupes les plus porteurs du genre, et que leur dernier album fut une bien belle réussite…

Baudruches de l'année :

Fish - Thirteen Star
Marillion - Somewhere Else

Regroupons-les l’espace de quelques instants. Qu’on les aime ces deux-là (merci à eux pour ces musiques merveilleuses données depuis plus de vingt ans) ! Mais cette année 2007 ne fut pas leur année. Fish s’éloigne de ce qui faisait sa magie sur le somptueux et grandiose Vigil… ou sur Internal Exile pour recycler une recette qui a moyennement fait mouche avec Sunset of Empire : c’est groovy, rocailleux en diable, presque états-unien, mais il nous a éloigné de la rêverie et de la magie qu’il est toujours capable de donner. Quant à Somewhere Else… Un album vraiment attendu mais qui ne fait pas mouche, malgré quelques bons morceaux. Il manque de structure, de sentiments, il est aussi froid et glacial que sa pochette, triste à mourir. Mais surveillons ces Castor et Pollux du prog, ils n’ont pas fini de nous surprendre. On leur pardonnera aisément…

Meilleur titre de l'année :

n°1 : For Absent Friends - « Billy »
n°2 : Marillion - « Somewhere Else »
n°3 : TAT - « Subtiliation »

Quelle émotion, cette reprise du « Ballon de Billy » de Ange, avec le grand Décamps venu prêter main forte aux Hollandais de For Absent Friends ! « Somewhere Else » est un titre épique, tout en nostalgie, en amertume, lancinant, hypnotique, qui nous implore de faire confiance à nos Marillions préférés. Quant à « Subtiliation », la magie, l’hypnose, et surtout une mélodie accrocheuse ont fait de ce titre celui qui certainement passa le plus en boucle cette année.

Meilleur espoir de l’année :

Néant.

Meilleur concert de l'année : Roger Waters (Paris-Bercy)

Choix facile, mais quel artiste ! Un immense bonhomme, tout en humilité, il le peut maintenant, une mise en scène extraordinaire, des titres (pratiquement tout Dark Side of the Moon) fabuleux. Un des moments dont on se rappelle toute sa vie. Merci !

L'initiative de l'année 2007 :

Euh ? Joker. Disons que cette année, Mireille Mathieu a trouvé le moyen de devenir définitivement « has been ».


Mathieu Carré

Meilleur album de l’année :

n°1 : Laurent De Wilde – PC Pieces
n°2 : The Bad Plus - Prog
n°3 : Tumi and The Volume – Tumi and The Volume

L’exercice de style du bilan de fin d’année devient définitivement trop difficile, trop de musiques écoutées et découvertes, trop de plaisirs différents, trop de bons disques à laisser de côté. L’industrie du disque périclite peut-être, mais pour les curieux aux oreilles affûtées, les trésors n’ont jamais semblé aussi nombreux. Laurent De Wilde, pianiste émérite, oublie ses années de formation au jazz pour se transformer en maître de la musique électronique qui sera peut-être enfin reconnue à sa juste valeur par les puristes. Cerise sur le gâteau, une face dédiée à de multiples bonus et pistes DVD ! The Bad Plus, après un court passage en sous-régime remettent un tigre dans leur moteur, le power-piano-trio est plus efficace que jamais, leur reprise de « Life on Mars » est à pleurer et David King multiplie les prouesses derrière sa batterie, à noter aussi la présence d’une relecture originale de « Tom Sawyer » de Rush pour un disque qui porte très bien son nom. Le hip-hop ensoleillé de Tumi and The Volume enfin abat toutes les frontières musicales existantes pour mettre dans sa grande marmite mondiale afro-beat, soul, samples, instruments acoustiques et poésie.

Baudruche de l’année : Les vieux groupes sur le retour

Symptomatiques de la frilosité ambiante, du syndrome du vieux pull à Mémé dans lequel on aime toujours se blottir, les réapparitions de Genesis ou The Police ravissent les fans qui n’y croyaient plus. Cependant, ceux-ci auraient pu voir à la place dix concerts de groupes qui écrivent encore des morceaux et qui se tiennent à moins de cinquante mètres du public, cruelle équation.

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Yaron Herman Trio - « Toxic »
n°2 : Salle Gaveau - « Arcos »
n°3 : Z – « Gohyaku Manyen »
Une adaptation audacieuse et réussie d’un hit édulcoré de Britney Spears qui réveille le jazz, un morceau à chialer d’un groupe de Japonais surdoués qui réveillent Piazzolla et enfin un missile punk à l’hygiène douteuse de neuf minutes qui réveille les morts, les chroniques de Progressia deviennent la source de plaisirs de plus en plus variés.

Meilleur espoir de l’année : Laurent de Wilde

Plus très jeune mais porteur d’un métissage très attendu. Rêvons un peu : des fans d’electro aux concerts de jazz, des fans de Coltrane ou Davis devant les disques de Murcof ou Venetian Snares dans les rayons des grands magasins. L’avenir le dira.

Meilleur concert de l’année :

n°1 : ZU – Le Confort Moderne (Poitiers)
n°2 : Yaron Herman Trio - Chauvigny
n°3 : Magma – Le Triton (Les Lilas)

Qu’il est bon de se prendre son parpaing de jazzcore italien annuel entre les gencives, ZU de plus en plus violent, rafle toujours la mise, et en bonus un final hallucinant en improvisation avec Dälek pour une expérience aussi toxique que jouissive. Yaron Herman, son pull marin et ses deux copains joueurs pour près de deux heures de digressions maîtrisées, de puissance, de retenue et au total, un voyage rempli de promesses. Un petit dépucelage Kobaïen pour finir, Christian et sa grosse batterie, sa grosse machine qui tourne comme jamais, et son public fidèle qui fait presque partie maintenant de Magma. Grand concert ou grand-messe, peu importe, on y croit.

Meilleur DVD de l’année : Magma – Epok I, II, III

En attendant le dernier volume de ces enregistrements essentiels, rien de mieux pour survoler le parcours de ce groupe intemporel, qui continue après bientôt quarante ans d’existence d’écrire son histoire.

L’initiative de l’année 2007 : John Zorn – Book of Angels

Ca y est c’est reparti pour le grand barnum Zorn, des disques dans tous les sens, des digipacks somptueux en pagaille… Cela peut en énerver certains, en appauvrir d’autres surtout, mais on ne peut nier l’implication salvatrice de John Zorn dans le paysage musical actuel.


Fanny Layani

Meilleur album de l’année :

n°1 : Robert Wyatt – Comicopera
n°2 : Daniel Palomo Vinuesa - L’homme approximatif
n°3 : Sleepytime Gorilla Museum – In Glorious Times

Oh qu’il est difficile de choisir, cette année, tant ces douze derniers mois furent riches d’inventivité et de fougue. Le retour de Robert Wyatt est en soi un événement. Et lorsqu’en plus, cela se fait avec un album certes inégal, mais qui renferme de réelles pépites de sensibilité, toutes en fragilité et en éclectisme à la fois à l’image de son démiurge, que demander de plus ? Dans un tout autre genre, Daniel Palomo Vinuesa défriche sans le moindre complexe, des aires (ères ?) encore vierges ou presque, mêlant allègrement les styles et les époques, dans une approche certes très intellectualisante, mais jamais absconse. Et enfin troisième pôle, dans une troisième direction, l’approche radicale de Sleepytime Gorilla Museum, qui offre avec In Glorious Times, un troisième album emprunt de maturité, au charme brutalement gothique et noir.

Baudruche de l’année : Oceansize - Frames

Sans aucun doute, c’est sûrement très bien, puisque tout le monde ou presque le dit... Plutôt pas mal joué et arrangé (à l’exception d’indigestes plages de cordes dont même un The Verve n’aurait pas voulu), proprement pensé, exécuté et produit, intelligemment ciblé et promotionné. Et pourtant... qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Un disque préfabriqué, sans la moindre aspérité, sans un brin d’âme, où il ne se passe rien ou presque. Au suivant !

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Miasma and the Carousel of Headless Horses – « Manticore »
n°2 : Miasma and the Carousel of Headless Horses – « Taus »
n°3 : Miasma and the Carousel of Headless Horses – « Garp Gadriel »

Et c’est là que l’on se permet de tricher, tout à fait lâchement. Le EP Manfauna, en tant que tel, ne pouvant apparaître dans la catégorie albums, et contenant trois titres, les considérer comme les meilleurs de l’année (ce qui n’est pas totalement absurde en ce qui concerne « Manticore ») permet d’évoquer ce disque malgré tout. Un Rock in Opposition sombre et mélodique, exigeant tout en restant accessible, survolé d’un violon cristallin, nageant en eaux troubles, un piano à la Present et de grosses rythmiques... Ce groupe au nom improbable développe une identité forte et envoûtante, et embarque l’auditeur imaginatif dans d’étranges espaces-temps, quelque part entre les bas-fonds d’une Londres victorienne, l’onirisme du conte et l’Angleterre la plus contemporaine.

Meilleur espoir de l’année : Familha Artus

Continuons dans l’éclectique, l’indéfinissable et l’étrange, avec cette jeune formation de Gascogne, qui mêle avec bonheur les héritages progressifs et traditionnels à un rock moderne, entre RIO et metal, et à des ambiances electro ou drum’n’bass surprenantes. Une formule bien plus active et musclée sur le dernier album, et qui augure sans nul doute d’un avenir créatif et florissant !

Meilleur concert de l’année :

n°1 : John Zorn – Acoustic Masada et Bar Kokhba – Marciac
n°2 : Present – live acoustique au Rock In Opposition festival de Carmaux
n°3 : Nosfell – Le lac aux Vélies - Cité de la musique

Là aussi, il est bien difficile de choisir trois concerts, tant il y a eu de grands moments cette année. Sur une bonne soixantaine de concerts se dégagent finalement quelques moments forts, parmi lesquels ces trois soirs. John Zorn et ses acolytes Dave Douglas, Joey Baron, Greg Cohen, Mark Feldman, Erik Friedlander, Cyro Baptista, Marc Ribot, en deux temps de folie et en deux formations aussi hallucinantes l’une que l’autre, mettent le feu au chapiteau de Marciac et finissent par se faire sortir de scène, plus de cinq heures après y être entrés. Le saxophoniste incontinent fait merveille, qu’il joue (Masada) ou non (Bar Kokhba) et sait s’entourer des meilleurs... Vivement juin, avec une série de dates parisiennes qui s’annoncent d’anthologie. Très différent, Présent en acoustique à Carmaux. Une semaine de résidence, un travail acharné et une création enthousiasmante, bien qu’à proprement parler presque terrifiante par moments, bouclée par une « Promenade au fond d’un canal » mémorable. Et enfin, beaucoup plus poétique, mais pas moins torturé, Nosfell, dans un spectacle d’art total, entouré sur scène de musiciens classiques issus du CNSM de Paris, d’un danseur et de créations visuelles, nous embarque dans un conte merveilleusement mis en scène et en voix. Le retour sur terre est bien dur tant on est parti loin.

Meilleur DVD de l’année : Magma – Mythes et légendes vol. 3

D’ordinaire, les DVD musicaux me semblent lassants, et un bon disque, sans images surimposées, me fait bien plus d’effet. Mais la poursuite de la rétrospective Magma (reprise du mois de résidence au Triton en 2005, retraçant 35 ans de la carrière du groupe) échappe à cette règle. Non seulement pour l’aspect historique de l’initiative, mais encore, parce que ces DVD permettent d’avoir enfin un son correct sur des morceaux introuvables autrement que sur les albums de l’époque, dont la qualité sonore ne rendait vraiment pas justice à la qualité des compositions. Revivre ces concerts est un luxe dont il ne faut pas se priver.

L’initiative de l’année 2007 : Festival Rock in Opposition, Carmaux

Initiative de passionnés, ce festival de trois jours, dans un lieu bien isolé, avait de quoi paraître suicidaire. Et pourtant, l’affluence était bien là, pour des concerts dans l’ensemble d’une grande qualité, et pour une formidable aventure humaine rendue possible par Michel Besset et Roger Trigaux. Malheureusement, l’édition 2008, un temps envisagée, n’aura semble-t-il pas lieu, pour des raisons financières. Cette mésaventure, qui survient alors que le projet est l’un des plus enthousiasmants de ces dernières années, n’est qu’une preuve de plus de la fragilité des musiques que nous défendons, et de la nécessité de les protéger, tout en les faisant connaître le plus largement possible. Les musiques progressives et innovantes, assez largement ignorées des médias comme des institutions, ne peuvent compter que sur elles-mêmes. C’est sans doute une chance et le gage d’une immense liberté. Mais c’est aussi un combat de chaque instant.


Aleks Lézy

Meilleur album de l’année :

n°1 : Car Bomb - Centralia
n°2 : The End – Elementary
n°3 : Hacride - Amoeba

Et oui, le top est plutôt metal. Une année violente mérite bien un podium violent. Destruction massive avec Car Bomb qui pulvérise tout sur son passage avec une intelligence de chaque instant dans un déferlement de riffs tous plus dérangés les uns que les autres. Un chant barré à la Mike Patton et des expérimentations sonores font de ce premier album un pur must have !! Quant aux deux autres, ils ont réussi à combiner puissance, technique et émotion. L’originalité serait-il la nouvelle marque de fabrique des groupes de metal ?

Baudruche de l’année : Pelican – City of Echoes

Voici un groupe qui avait vraiment tout pour plaire, une musique instrumentale lourde et à la fois planante ! Pourtant, quelle déception en écoutant ce City of Echoes d’une pauvreté déconcertante, mal joué et, pour en rajouter une couche, très mal produit … Tout pour plaire ? On attendra le prochain…

Meilleur titre de l’année :

n°1 : See You Next Tuesday - « 8 Dead, 9 If You Count The Fetus »
n°2 : Psyopus - « The Pig Keeperis Daughter »
n°3 : War from a Harlot’s Mouth - « If You Want to Blame Us for Something, Please Abuse This Song !  »

Trois groupes (deux américains et un allemand) qui ne figurent pas dans le top albums et pourtant, Dieu seul sait qu’ils l’auraient mérité tant leurs albums ont brûlé chaque platine de la maison ! Alors, pour ne pas les oublier, trois chansons aux titres plus que bien trouvés, trois morceaux très courts, puissants, techniques et totalement déjantés qui résument à eux seuls la force du hardcore / mathcore moderne.

Meilleur espoir de l’année : Irfan

Tout simplement exceptionnel ! Ce groupe folklorique bulgare allie la puissance des voix à une musique cinématique digne des plus grands films hollywoodiens. L’utilisation des instruments propres à leur patrimoine culturel comme le duduk, le daf, le bendir ou le saz rend la musique d’Irfan captivante et très émouvante.

Meilleur concert de l’année : Sleepytime Gorilla Museum à la Locomotive, Paris

Puisque Sleepytime Gorilla Museum ne se trouve pas dans le top des albums de l’année malgré un excellentissime In Glorious Times, il fallait bien lui trouver une place ailleurs. Et pour le coup, il n’a pas volé sa place de meilleur concert de l’année. Avec une prestation scénique époustouflante, SGM pousse la folie un peu plus loin avec costumes glauques et instruments venus tout droit de la grange de pépé. Un moment mémorable et intense même si un peu court !

Meilleur DVD de l’année : Megadeth – That One Night
Même si Megadeth n’est plus le groupe qu’il était dans les années 1990, il faut dire que ce concert à Buenos Aires remet sévèrement les choses à leur place et fait revivre de vieux souvenirs. Quelle ambiance ! Chauds, chauds les Latinos !

L’initiative de l’année 2007 :
Le refus d’Amy Winehouse de suivre une cure de désintoxication. Qu’elle continue à se droguer, elle enfantera de cette manière d’encore meilleurs albums que Back to Black ! Enfin … si elle arrive à dépasser les 25 ans.


Antoine Pinaud

Meilleur album de l’année :

n°1: Torm – Back from Zorg
n°2: Circus Maximus – Isolate
n°3: Sonata Artica – Unia

Une excellence dans la composition, un humour chatoyant, une exploration de courants musicaux tous azimuts matinée de Mr Bungle et d'Estradasphere : Torm nous offre un bijou éclatant ! Un deuxième album qui hisse les Norvégiens de Circus Maximus comme une référence indispensable dans l'actualité du metal progressif, une maîtrise technique et un savant mélange d'AOR qui rafraîchit un genre tombé en désuétude. Le retour de Sonata Arctica qui brise les liens du passé et qui ne se limite plus à un speed mélodique grossier, la pièce maîtresse de leur discographie !

Baudruche de l’année : Andre Matos - Time to Be Free

Le maître-hongre brésilien a décidé de prendre sa carrière en main après les albums en demi-teinte de Virgo et Sha(a)man. On ne peut pas dire que l'exercice solo soit relevé avec brio. Andre s'est entouré de membres de la nébuleuse Angra pour un résultat apathique dont le titre « Letting Go » mérite à lui seul vraiment le détour. Andre essuie toujours la lourde perte d'un des plus grands groupes de tous les temps, tout autant que messieurs Bittencourt et Loureiro. Quand le destin s'acharne...

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Daft Punk - « Television Rules the Nation / Crescendolls »
n°2 : Alec K. Redfearn & the Eyesores – « Queen of the Wires »
n°3 : Fredo Viola – « The Sad Song »

Dire que Daft Punk ne puise pas certaines de ces influences dans la musique progressive relèverait d'une grande faute d'objectivité, en particulier sur Discovery (2000). Le duo français a sorti Alive cette année et a eu l'ingénieuse idée de remixer, voire de restructurer ces titres pour offrir un nouvel angle d'écoute pour un résultat époustouflant ! Bourrés de sentiments, de couleurs variées aux tons automnaux, messieurs Redfearn et Viola offrent un dépaysement sans commune mesure, des titres d'une très grande sensibilité. Magique !

Meilleurs espoirs de l’année : les groupes français

La France s'é(mer)veille (musicalement) enfin ! Il ne s'agit pas de nommer LE groupe qui suscitera toutes les attentions mais bien de tirer le chapeau à toute la scène française, qui a su nous gratifier d'albums tous plus remarquables les uns que les autres (Sybreed, Hacride, Torm, Jean-Pascal Boffo, Myrath pour les francophones). 2008 sera l'année de la confirmation, à l'instar du retour de Kalisia après douze ans d'attente avec Cybion, un album qui risque bien de donner un grand coup dans la fourmilière et de faire taire les mauvaises langues une bonne fois pour toutes.

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Avishai Cohen au New Morning (Paris)
n°2 : Magma au Triton (Paris)
n°3 : Sybreed à la Locomotive (Paris)

Une modestie et un talent sans égal pour le trio emmené par le contrebassiste Avishai Cohen, qui a définitivement su toucher les coeurs, au regard d'un final bouleversant, où l'ambiance respectable d'un concert de jazz s'est transformé en une communion harmonique d'une humanité troublante. Première expérience avec la famille Magma, un voyage initiatique et hypnotisant qu'a proposé Christian Vander et sa horde de zeuhliens émérites. Sybreed ou la puissance synthétique incarnée. Le mastodonte franco-suisse a su démolir l'audience pour notre plus grand bien. Une mise en place martiale et une hargne qui louent définitivement les vertus de ce jeune groupe.

Meilleur DVD de l’année :

La saison 3 de Lost ?

L’initiative de l’année 2007 : La famille Progressia s'agrandit !

Grâce à une ligne éditoriale toujours plus riche et qui confirme véritablement une éclatante santé du milieu artistique musical, Progressia a décidé de passer la vitesse supérieure pour vous offrir davantage. Preuve en est l'accroissement du contenu rédactionnel et une augmentation substantielle de notre équipe, qui se fait un plaisir de vous faire partager l'actualité chaque semaine ! Un conseil ? Restez attentifs pour 2008 !


Christophe Gigon

Meilleur album de l’année :

n°1 : Fish – 13th Star
n°2 : Blackfield – II
n°3 : Lazuli – En avant doute

2007, année intéressante s’il en est ! En plus de la naissance au mois de mars d’une superprogueuse nommée Aurélia (NdlR, la fille de votre serviteur), que de bons disques suivis de bons concerts ont essaimé tout au long de ces douze derniers mois. Comment élire le tiercé sacré ? Sans trop se prendre la tête, au coup de cœur, en assumant parfaitement l’entière subjectivité des choix proposés. Ainsi, le dernier album du poisson écossais a salement rabattu le caquet du chroniqueur acide qui rabâcherait à l’envi que Fish aurait peut-être déjà tout dit depuis Vigil in A Wilderness of Mirrors (1990) ou Sunsets on Empire (1997). 13th star prouve que non seulement Fish n’a pas coulé en eaux troubles mais qu’il est plus vivifiant que jamais, n’en déplaise aux nostalgiques d’une improbable et insensée réunion du vieux Marillion. Blackfield, avec son second album, confirme tous les espoirs placés en lui, le tandem Wilson/Geffen fonctionne à merveille et semble, déjà, avoir trouvé son style, racé et élégant, pop et sophistiqué. Enfin Lazuli, la découverte de l’année. Lazuli représente le futur d’un rock progressif décomplexé et ouvert à toute forme d’horizon musical. Entre progressif, pop, ethnique, world et metal, Lazuli creuse son délicieux sillon, en avant toute ! Suivez leur direction. C’est là que l’avenir du rock français de qualité se trouve. Et le genre est si souvent galvaudé qu’il ne faut pas lésiner !

Baudruche de l’année : Genesis – Live over Europe

La reformation inutile, sans Ray Wilson, sans Peter Gabriel, sans Steve Hackett…Mais avec qui alors ? Avec Phil Collins ! Ce qui a suffi à rassembler les foules des grands jours. Et en avant hits formatés, merchandising à prix prohibitifs et jeux de lumière aptes à émouvoir le quinquagénaire bedonnant qui ne s’intéresse plus à la musique depuis belle lurette. Et pendant cette mascarade, Peter Gabriel et Steve Hackett poursuivent leur carrière remarquable et Ray Wilson, magnifique chanteur sur Calling All Stations se demande toujours pourquoi il n’a pas été convié à la fête.

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Fish – « Zoe 25 »
n°2 : Blackfield – « End of the World »
n°3 : Lazuli – « Capitaine Coeur de miel »

Fish vient de sortir son nouvel album 13th Star et le titre « Zoe 25 » en est peut-être le meilleur morceau, où l’on retrouve les frissons mélodiques et mélancoliques que l’on n’avait plus rencontrés depuis « Family Business » ou « A Gentleman’s Excuse Me » . Poils au garde-à-vous ! « End of the World » est le titre qui conclut le second album de Blackfield. Et de quelle manière ! Pop dans sa construction, luxuriante dans sa production, cette très belle chanson, pleine de poésie et de lyrisme, permet enfin à Steve Wilson de réaliser son rêve de chanson pop parfaite. Certes, « Capitaine Cœur de Miel » est une reprise de Ange. Mais quelle reprise ! Le terme même est inapproprié. C’est une réappropriation pure et simple. Déjà que le morceau originel, tel qu’il apparaît sur le mythique Guet-apens est un joyau, mais là, serti des arrangements « lazuliens », il gagne encore en profondeur d’âme, si c’est possible.

Meilleur espoir de l’année : Lazuli

Lazuli : un vent de nouveauté et de fraîcheur dans le milieu souvent poussiéreux (voire grabataire) du rock progressif. Comme Galaad en son temps, c’est une formation francophone qui se permet de venir donner un grand coup de Doc Marten’s dans la fourmilière assoupie. Et quel coup de pied ! Du 48 au bas mot !

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Lazuli – Montreux Prog Nights (Suisse)
n°2 : Overhead – Montreux Prog Nights (Suisse)
n°3 : Fish au Z7 de Pratteln (Suisse)

Lazuli à égalité avec Overhead, vu également lors du même festival en novembre de cette année. Difficile de vraiment les départager tant le niveau des deux formations est élevé. Mais Lazuli, de part sa configuration instrumentale bien particulière (chant, guitare, xylophone, Léode, warr guitar, batterie, claviers et percussions), reste la surprise du chef ! Enfin, mentionnons encore Fish pour la tournée Clutching at Stars, mélange de Clutching at Straws et 13th Star.

Meilleur DVD de l’année : Marillion – Somewhere in London

Témoignage de la dernière tournée du groupe pour le moyen Somewhere Else, ce DVD, enregistré au célèbre Forum de Londres, offre à l’amateur, avec une qualité de production remarquable, un souvenir des excellents concerts donnés par le quintette de Aylesbury avant leur traditionnelle tournée de Noël qui s’est conclue il y a quelques jours seulement. Le choix des morceaux est pertinent et l’amateur éclairé est content de pouvoir revoir des bijoux peu exécutés comme « Splintering Heart » ou « Ocean Cloud ». Le cadeau de Noël idéal. Ni plus ni moins.

L’initiative de l’année 2007 : la remasterisation de l’intégrale des albums de Peter Hammill par Charisma / EMI

Plus d’excuses pour ne pas écouter en boucle l’œuvre au noir du génial Hammill ! Avant, c’était avec peine que l’on parvenait à dénicher un pauvre CD presque « tout nu », au son paléolithique et agrémenté du minimum syndical au niveau des illustrations et documentations de pochette. L’affront est à présent réparé : chaque réédition du catalogue Charisma de Peter Hammill est présentée dans un écrin superbe, avec son lot de photographies rares et commentaires du barde lui-même. Le son, inutile de le préciser, est imposant. Cadeaux de Noël idéaux pour amateurs fortunés et retraités !


Christophe Manhès

Meilleur album de l’année :

n°1: Sleepytime Gorilla Museum - In Glorious Times
n°2: Daniel Palomo Vinuesa - L'homme approximatif
n°3: Redfearn, Alec K. & The Eyesores - The Blind Spot

Troisième album pour Sleepytime Gorilla Museum et troisième vertige. La musique de Sleepytime déborde les codes avec une maestria phénoménale et une signature inimitable. Calé entre la complexité de l’avant-garde et la puissance ténébreuse du métal, leur cru discographique 2007 est une des plus étourdissantes sensations de l’année. Le cas de Daniel Palomo Vinuesa est tout aussi clair. Sans la moindre prétention dans son discours, l’album développe pourtant une étincelante et vaste épopée onirique dont la carnation electro-acoustique est une des plus délicate et personnelle de son temps. Oreilles exigeantes ou bien habituées aux réjouissances spontanées, cet album est pour vous ! Quant à The Blind Spot d’Alec K. Redfearn & The Eyesores, c’est une pierre précieuse, étrange et baroque, un petit chef-d’œuvre d’artisanat faussement bricolé, une invitation poétique magnifiquement stylisée, bref un album envoûtant.
Pour compléter le tableau de cette belle année musicale, rappelons également que les Finlandais d’Alamaailman Vasarat (Maahan) ainsi que le prolifique John Zorn (Six Litanies for Heliogabalus) ont mieux qu’assuré. 2007 fut également riche en découvertes. Citons les Japonais de Naikaku (Shell) et les performances artistiques de Sleeping People (US) / Lite (Japon) / Sincabeza (France) qui prouvent que le genre math rock, loin des vues courtes et mondaines de quelques critiques, est capable de toucher là où ça fait le plus de bien : le plaisir des sens.

Baudruche de l’année : Porcupine Tree – Fear of a Blank Planet

In Absentia et Deadwing étaient éloquents quand au talent de Steve Wilson pour séduire sans avoir à draguer et également pour sa capacité à faire de chacun de ces albums un objet unique et cohérent. Mais Fear of a Blank Planet marque le pas, sur la forme comme sur le fond. La sanction est que Porcupine Tree en devient terriblement ennuyeux.

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Daniel Palomo Vinuesa - « Poincaré »
n°2 : Lite – « Contemporary Disease »
n°3 : Sleeping People – « James Spader »

« Poincaré » est le fruit d’une ambition, servie par le talent hors norme de Daniel Palomo Vinuesa, qui veut tracer une ligne régulière entre deux chaos, le bruit et le rien. Résultat : une expérience auditive impressionnante qui s’offre le luxe de nous rendre sensible même le silence ! Très loin de cet univers, « Contemporary Disease » résume – et de quelle manière ! – tout le talent du groupe japonais Lite, capable d’écrire des chansons aussi virtuoses que mélodiquement simples et mémorables. Au fur et à mesure des écoutes, on se rend compte que ce titre devient vite inusable. Plus « sale et méchant », mais non moins dénué de finesse, « James Spader » des Sleeping People confirme en ce qui le concerne la maturité du groupe. Et c’est authentiquement rock et bigrement intense.

Meilleur espoir de l’année : Dolorosa

Les merveilleux effluves narcotiquo-pop de De mutation en mutation à peine estompés, voilà que se profile un nouveau line-up des plus alléchants : à Vincenzo Grosso, auteur-compositeur et principal musicien du groupe, devrait s’ajouter l’immense talent de Daniel Palomo Vinuesa. On est, d’ores et déjà, impatient d’écouter ce que pourrait donner la fusion entre les ambiances pop rock sombres et hypnotiques de l’un et le son electro-jazz onirique de l’autre.

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Sleepytime Gorilla Museum à la Locomotive (Paris)
n°2 : Brainville 3 au Triton (Paris)

C’est entendu, Sleepytime Gorilla Museum est une bête de scène. Malgré une première partie pitoyable et un set toujours trop court, le groupe a confirmé à la Locomotive qu’il était aussi impressionnant sur scène que sur disque. C’est dire.
Le concert de Brainville 3 fut un grand moment d’émotion, Hugh Hopper et David Aellen ayant débuté leurs carrières au milieu des années soixante et Chris Cutler dans les années soixante-dix, nous avions devant les yeux près de quarante années d’histoire du rock ! Et pas la part la moins intéressante (Soft Machine, Henry Cow, Gong, Art Bears…). Émotion redoublée devant la formidable leçon de musique que nous ont donnée ces fabuleux musiciens ce soir-là (impossible de se lasser du jeu de Cutler). Comme ont dit : les papys font de la résistance !

La meilleure initiative de l’année :

Le livre de Philippe Robert, Musiques Expérimentales, une anthologie tranversale d’enregistrements emblématiques, qui fait suite à Rock, Pop, Un itinéraire bis en 140 albums essentiels (2006), est une fois de plus un ouvrage passionnant, érudit et, insistons là-dessus, parfaitement écrit. Bref, c’est un incontournable qui vous guidera, comme aucun autre ouvrage, vers des sentiers musicaux peux fréquentés mais étonnamment édifiants. La lecture des ouvrages de Philippe Robert est devenue aujourd’hui indispensable pour tous les amoureux de la musique.


Dan Tordjman

Meilleur album de l’année :

n°1 : Rush – Snakes And Arrows
n°2 : Riverside – Rapid Eye Movement
n°3 : Mind's Eye – A Gentleman's Hurricane

Les années passent et Rush se surpasse. Comme le bon vin, les Canadiens se bonifient avec l'âge et se rapprochent à chaque fois un peu plus de la perfection. Riverside clôt sa trilogie en apothéose et en finesse. Mind's Eye sort un concept album fort ambitieux avec des ingrédients maintes fois utilisés mais qui, une fois savamment mélangés, valent le coup d'oreille.

Baudruche de l’année : Moonlight Comedy – Dorothy

Ça n'est pas vraiment une baudruche, mais l'exemple type d'un groupe au formidable potentiel qui s'embourbe dans un style et qui, tel un serpent, finit par se mordre la queue

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Rush – « The Main Monkey Business »
n°2 : Mind's Eye – « AssassiNation »
n°3 : Riverside – « Parasomnia »

Oublié sur Vapor Trails, l'exercice instrumental est de retour au sein de Rush et quel retour ! Mind's Eye fait l'apologie du meurtre sur « AssassiNation » avec des guitares en béton armé et des refrains accrocheurs au possible. Quant à Riverside, il donne avec « Parasomnia » une jolie leçon de finesse : comment commencer une chanson à capella et la finir par un hurlement sauvage !

Meilleur espoir de l’année : Protest The Hero

Retenez bien ce nom. Il s'agit là d'un gros dossier sur lequel Progressia reviendra sans doute très prochainement. De la graine de star bien tordue pour les fans de Mars Volta, Soilwork, In Flames. A suivre de très très près.

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Rush – Londres, Wembley Arena
n°2 : Porcupine Tree – Paris, La Cigale
n°3 : Beatallica – Paris, Le Nouveau Casino

Le rêve est devenu réalité, le mythe est authentique, vu des propres yeux de votre serviteur ! Rush en concert à Londres, ça parle de soi-même : ça poutre !
Porcupine Tree aime la France et Paris, et Steven Wilson ne s'est pas fait prier pour mettre à genoux le public de la Cigale. La machine est de mieux en mieux huilée pour notre plus grand plaisir.
Enfin, pas tout à fait progressif, mais finir l'année avec une tranche d'humour et de bonne humeur n'a jamais fait de mal, la preuve en est avec Beatallica dont le savoureux mélange entre Hetfield, Ulrich d'un coté et Lennon, Mc Cartney de l'autre, a trouvé preneur auprès de nombreux adeptes.
Saluons aussi les concerts d'A.C.T et plus récemment, celui de Riverside avec Conscience, donnés en cette fin d'année au Nouveau Casino.

Meilleur DVD de l’année : Andromeda – Playing Off The Board…

Les Suédois d'Andromeda ont enregistré ce DVD en Pologne. Outre la qualité de la prestation donnés par les Laoudis, votre serviteur ainsi que Julien Damotte ont un attachement tout particulier envers ce DVD. Vous souhaitez savoir pourquoi ? Achetez-le vous verrez bien !

L’initiative de l’année 2007 : Progressia se déplace à Londres pour couvrir le concert de Rush

Un peu d'égoïsme, certes, mais quel moment ! Alors que jusqu'ici le seul témoignage d'un concert des Canadiens était signé d'Ed Platt (Enchant), on s'est dit qu'il fallait que l'un des membres de la rédaction assiste au concert de Rush en terre d'Albion. C'est désormais chose faite.


Jérémy Bernadou

Meilleur album de l’année :

n°1 : Projeto B – A Noite
n°2 : Salle Gaveau – Alloy
n°3 : Alamaailman Vasarat – Maahan

Cette année a fait le plein d’albums dépaysants, de sensations musicales différentes qui, mélangées, forment un « tout » cohérent et efficace. Projeto B, un groupe brésilien entre musique contemporaine, jazz et progressif, est une de ces révélations que l’on n’attend pas mais qui marque durablement. Des musiciens au jeu tout en nuances et des constructions très fouillées pour un album à la maîtrise sans faille. Du côté du Japon cette fois, la rencontre du tango et du Rock in Opposition de Salle Gaveau fait la part belle aux contrastes, entre intimisme et violence. Un pari ambitieux mais qui réussit haut la main à faire cohabiter les deux mondes. Les Finlandais de Alamaailman Vasarat, quant à eux, reviennent plus efficaces que jamais, avec leur klezmer endiablé d’une puissance remarquable. Sans aucun instrument électrique, ils réussissent à donner à leurs morceaux une vivacité proche du metal ! A noter aussi la sortie d’un étourdissant EP de Miasma and the Carousel of Headless Horses, Manfauna, qui promet un second album plus que marquant, non dénué de folie.

Baudruche de l’année : Liquid Trio Experiment - Spontaneous Combustion

Alors que certains attendaient beaucoup de ces chutes de studio, le label Magna Carta a visiblement confirmé son manque de tact. Après avoir gardé près de dix ans ce matériel, ils se décident enfin à sortir ces jams sessions sans réel travail de production, et le résultat s’en ressent. On est très loin du niveau des deux premiers disques, la plupart des défauts venant du produit en lui-même, notamment quant à sa durée beaucoup trop élevée et son contenu exclusivement improvisé. Et l’absence de John Petrucci n’arrange rien…

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Sophia Domancich / Pentacle – « Funerals »
n°2 : The Bad Plus - « Physical Cities »
n°3 : Salle Gaveau - « Seven Steps to "Post Tango" »

Sur Triana Moods, second album de Sophia Domancich en compagnie de son collectif Pentacle, figure ce titre, « Funerals », sombre et intimiste, simple dans son développement mais d’une musicalité rare. Cette formation jazz va bien au-delà des limites de sa simple instrumentation, en cherchant la mélodie qui fait mouche, sans notes superflues. D’autre part, The Bad Plus a encore fait sensation avec leur album nommé Prog, qui n’a pourtant pas grand chose à voir avec la musique du même nom. En redonnant une nouvelle jeunesse au trio habituel « piano - contrebasse - batterie », ils varient les styles et insufflent une dynamique incroyable à leurs morceaux. « Physical Cities » fait partie de ces titres d’exception, à la puissance détonante et à la technique toujours utilisée à bon escient. Salle Gaveau réalise avec « Seven Steps to "Post Tango" » une synthèse de tous leurs talents, entre tradition et ambition moderniste typiquement nippone. Ou comment faire dix minutes de tango expérimental fluide et rigoureux tout en restant provocateur.

Meilleur espoir de l’année : Projeto B

Je me permets de citer encore une fois ce groupe brésilien réussissant l’exploit de réaliser une musique expérimentale tout en restant intelligible. Rares sont ceux qui, dans ce genre, parviennent à garder en ligne de mire le rendu final sans pour autant trahir leur image. On est ainsi témoin de mélanges colorés de cuivres, d’un jeu de batterie axé sur les cymbales et d’une guitare électrique au champ d’action relativement large… Vivement la suite !

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Guapo (Rock in Opposition Festival, Carmaux)
n°2 : Dream Theater (Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand)
n°3 : Present (Rock in Opposition Festival, Carmaux)

Guapo… Voilà un groupe que je n’attendais pas au tournant, la faute à des albums studio trop monolithiques et peu digestes. Cette prestation live était aux antipodes des ces impressions, grâce à des musiciens qui transcendent leur musique en lui faisant atteindre des sommets que l’on n’imaginait même pas. Dream Theater, moribond pour certains, reste un groupe de scène affirmé, surtout lorsque le répertoire est à la hauteur : l’intégralité de Images & Words ne se refuse pas ! Et lorsque la motivation du groupe et le niveau vocal de James LaBrie sont présents, l’événement prend des allures « d’endroit où il fallait être »… Present, une formation qui fait désormais partie des vétérans du Rock in Opposition, reste d’une puissance et d’une mise en place sans faille. Les titres les plus anciens s’adaptent à la nouvelle instrumentation de façon naturelle, offrant un rendu dérangé et dérangeant !

Meilleur DVD de l’année : Magma – Mythes & Légendes Epok II

Parmi la série des trois DVD de la collection sortis à ce jour, celui-ci me semble le plus indispensable, grâce à l’interprétation sans faille de Mekanïk Destruktïw Kommandöh, le classique du groupe, mais surtout de Wurdah Ïtah qui prend tout son sens lorsque le son et l’orchestration sont à la hauteur : ce titre méconnu fait partie des sommets de Magma, à n’en pas douter !

L’initiative de l’année 2007 : Le festival Rock in Opposition à Carmaux

Ce pari, loin d’être gagné d’avance, s’est finalement déroulé pour le mieux : les groupes présents incarnent parfaitement l’idée de rupture du mouvement original. Entre l’affiche audacieuse, l’accueil chaleureux et la présence de valeurs sûres comme Magma, tous les ingrédients étaient là pour passer un bon moment. Vivement les prochaines éditions ! (NdlR : qui n’aura en tous les cas pas lieu l'année prochaine, malheureusement)


Rémy Turpault

Meilleur album de l’année :

n°1 : Oceansize – Frames
n°2 : Porcupine Tree – Fear of a Blank Planet
n°3 : Fovea Hex – Neither Speak Nor Remain Silent

Sans grande surprise, les deux premières places de ce classement sont occupées par les formations fétiches de votre serviteur. Oceansize surprend à chaque sortie en agrandissant toujours un peu plus sa palette. Son troisième album, incroyablement épique et ambiancé, a tout du chef d’œuvre. Quant à Porcupine Tree, ce Fear of a Blank Planet (qui prend toute sa mesure accompagné du EP Nil Recurring) n’est peut-être pas l’album le plus original du groupe, mais sans aucun doute l’un de ses plus aboutis et les plus accrocheurs. Le grand public ne s’y est d’ailleurs pas trompé !
En revanche, les prétendants à la troisième place du podium étaient légion, entre la perfection pop de Blackfield, le retour en forme de Radiohead, un nouveau Biffy Clyro plus formaté que ses prédécesseurs mais redoutablement efficace, un Sleepytime Gorilla Museum plus lisible qu’à l’accoutumée, ou encore une magnifique planerie signée Ulver. La place d’honneur revient finalement à Fovea Hex, projet mené par la chanteuse irlandaise Clodagh Simonds (qui a travaillé jadis avec Thin Lizzy, Jade Warrior ou encore Mike Oldfield), accompagnée de nombreux invités prestigieux (dont Brian Eno, Robert Fripp, Steven Wilson…). Le coffret Neither Speak Nor Remain Silent, constitué de ses trois premiers EP (parus originalement entre 2005 et 2007) est une merveille de musique atmosphérique.

Baudruche de l’année : Agua de Annique - Air

Ce n’est pas la nouvelle orientation pop d’Anneke van Giersbergen qui dérange, ni l’absence des arrangements stellaires de ses anciens collègues, quand bien même ceux-ci nous manqueront. Non, les véritables points faibles de cette première escapade solo sont son manque de variété et la relative indigence des compositions. Anneke semble tout à fait capable de faire un bon disque sans The Gathering si l’on s’en réfère aux meilleurs titres de Air (« Yalin », « Sunken Soldiers Ball », ou encore si l’on n’est pas trop regardant le single simplet mais attachant « Day After Yesterday »). Mais pour l’heure, malgré quelques bonnes idées ça et là, la plupart des titres s’avèrent très anecdotiques.

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Oceansize – « Only Twin »
n°2 : Porcupine Tree – « Sleep Together »
n°3 : Sleepytime Gorilla Museum – « Angle of Repose »

« Only Twin » est tout simplement le meilleur morceau d’Oceansize à ce jour, qui plus est dans un registre assez inédit pour le groupe, avec un Mike Vennart à la voix quasi-méconnaissable sur la première section. « Sleep Together » est basé sur une mélodie simple mais extrêmement accrocheuse, et sublimé par des arrangements de cordes imparables. Quand à « Angle of Repose », la qualifier de rencontre improbable entre Björk et King Crimson ne suffirait pas à décrire son originalité et sa richesse.

Meilleur espoir de l’année : Stolen Babies

J’aurais pu imiter notre bien-aimé « rédac' chef » et vanter les louanges de Bat For Lashes, qui à n’en pas douter va devenir énorme grâce à une musique aussi accessible qu’intransigeante. Afin d’éviter le doublon je me concentrerai sur les Américains de Stolen Babies, dont le mélange improbable de pop, de metal, d’indus, et de second degré gothique à la Danny Elfman pourrait faire parler de lui dans les années à venir. Que l’occasion me soit donnée au passage de présenter mes excuses à un rédacteur d’un site concurrent mais néanmoins ami qui se reconnaîtra, dont j’avais largement sous-estimé le conseil dans un premier temps !

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Oceansize à la Maroquinerie (Paris)
n°2 : Biffy Clyro à la Maroquinerie (Paris)
n°3 : Porcupine Tree / Pure Reason Revolution à la Cigale (Paris)

Deux baffes en deux mois à la Maroquinerie avec Biffy Clyro puis Oceansize, deux formations qui font preuve sur scène d’une énergie hors du commun. Les déflagrations de « Trail of Fire » et la folie furieuse de Simon Neil resteront pour votre serviteur les plus beaux souvenirs live de cette année 2007. Mention également à Porcupine Tree, qui s’est produit dans deux magnifiques salles parisiennes cette année. La date de la Cigale, portée par une excellente set-list et une très bonne première partie de PRR, laissera les meilleurs souvenirs. Un bon point enfin aux quatre multi-instrumentistes de Bat For Lashes, qui échappent de peu au podium avec un set un peu court mais rondement mené.

Meilleur DVD de l’année : Abydos - Live

Le choix est difficile entre deux DVDs que tout oppose. D’une part, le très original Heima de Sigur Rós, qui présente le groupe en train de jouer face à des audiences restreintes – voire inexistantes – dans les moindres recoins de l’Islande. Les mises en scène sont dépouillées, les grands espaces mis en valeur par une photographie sublime. D’autre part, le DVD d’Abydos, qui présente l’une des représentations de l’opéra rock d’Andy Kuntz (Vanden Plas) basé sur l’album du même nom. La mise en scène est pantagruélique (entre acteurs, musiciens et danseurs, une centaine de personnes sont impliquées !), et le spectacle est une complète réussite. La captation n’a sans doute pas bénéficié du même budget que chez Sigur Rós mais reste néanmoins remarquable, surtout pour un DVD autoproduit. Parce qu’il faut choisir, on mettra en avant ce second DVD, qui a eu un support médiatique moindre.

L’initiative de l’année 2007 :

Joker.


Julien Damotte

Meilleur album de l’année :

n°1 : Art Metal – Vyakhyan Kar
n°2 : Symphony X – Paradise Lost
n°3 : Mörglbl Trio – Grötesk

Sorti dans une indifférence quasi-totale, le nouveau projet du bassiste légendaire Jonas Hellborg dans lequel officient, excusez du peu, Mattias Eklundh, Selvaganesh et les frères Johansson, est pourtant un album monstrueux. Ce mélange unique de saveurs indiennes, jazz et metal est malheureusement seulement disponible sur http://www.bardorecords.com. Symphony X renaît de ses cendres cinq ans après The Odyssey et Mörglbl Trio livre tout simplement son meilleur album à ce jour.

Baudruche de l’année : Dream Theater - Systematic Chaos

Malgré la note attribuée par votre serviteur (7/10), cet album restera « LA » déception de l'année et l'inquiétude principale quant à l'avenir de ce groupe légendaire. Cela fait plusieurs mois que ce disque traîne dans ma voiture et je n'ai jamais réussi à tenir plus de quelques minutes avant de changer…

Meilleur titre de l’année :

n°1 : Symphony X – « Eve of Seduction »
n°2 : Ritchie Kotzen – « Can You Feel It »
n°3 : 2G – « Roxane »

Si Stratovarius savait jouer (je ne vais pas me faire que des amis !), voilà comment cela sonnerait ! « Eve of Seduction » est le titre le plus énergique que Symphony X ait composé depuis longtemps et c'est sans aucun doute le morceau que j'ai écouté avec le plus de plaisir en 2007. « Can You Feel It », dans un tout autre registre, est le genre de titre qui non seulement réconcilie les plus réticents avec le blues survitaminé à la ZZ Top mais les met de bonne humeur pour la journée…

Meilleur espoir de l’année : Sybreed

Le deuxième album des Suisses, Antares, est une véritable bombe, entre Scar Symmetry et Fear Factory mais avec un côté electro du plus bel effet. Le groupe tunisien Myrath serait également un sérieux prétendant au titre avec son metal progressif oriental. D'ailleurs, je remercie Antoine de m'avoir donné envie de découvrir ces deux groupes (lisez les chroniques, vous comprendrez !).

Meilleur concert de l’année :

n°1 : Dream Theater à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
n°2 : Paul Gilbert à la Boule Noire (Paris)
n°3 : Devil’s Slingshot au New Morning (Paris)

Ce concert de Dream Theater à la Coopérative de Mai restera une des meilleures, si ce n’est la meilleure performance du groupe à laquelle j’ai pu assister. Le fait qu’ils aient choisi ma ville natale pour reprendre l’album culte Images & Words en entier y est forcément pour quelque chose. Mais avant tout, c’est le côté authentique du concert qui m’a plu. Dream Theater a tout donné ce jour-là et il faut avouer que c’est de plus en plus rare… Paul Gilbert, quant à lui, m’a mis une énorme claque et a renvoyé tous les guitaristes présents à leurs gammes. Enfin, la dream team Mac Alpine-Donati-Sheehan a donné au public parisien une belle leçon de virtuosité comme on en voit peu.

Meilleur DVD de l’année: Andromeda – Playing Off the Board

Voilà un DVD qui pourrait (et devrait) ouvrir la voie à d’autres groupes (qui a dit Symphony X ?), car il montre que l’on n’a pas besoin d’avoir la notoriété d’un Dream Theater pour sortir un DVD d’excellente facture de nos jours.

L’initiative de l’année 2007 : le retour des guitar heroes !

Commentaires 

#1 hi 30-05-2018 15:31
Wonderful post however , I was wanting to know if you could write a
litte more on this subject? I'd be very thankful if you could
elaborate a little bit further. Kudos!
Citer
#2 ace333 download 26-08-2018 15:01
So, you has to do your research and always take everything
you read with a grain of salt. This would increase your chances for
success rather than only picking one. That is pretty easy and
not to hard to handle.
Citer
#3 918kiss iphone 6 31-08-2018 08:10
bookmarked!!, I like your blog!
Citer
#4 Check out this site 27-03-2019 15:52
Great beat ! I wish to apprentice at the same time as you amend your
web site, how could i subscribe for a blog website?
The account aided me a applicable deal. I were
a little bit familiar of this your broadcast offered shiny transparent idea
Citer
#5 SARALit 25-07-2019 04:24
rent properties

How to get the best insurance quotes
get online insurance quotes And group 50 the most expensive to insure, citigroup offers ifixed interest rates as low as 4. You can also specify your loan term to be as short as 90 days or up How to get the best insurance quotes six years, including an address A checking account that allows electronic transfers. With a co-signer option, cA 92882. Rent to Own, unofficial CD32 Release Factor 5 The Complete Amiga Works. 000 due to How to get the best insurance quotes special treatment required to transport it safely, policy forms issued in OK include. Borrowers with bad ...
The post How to get the best insurance quotes appeared first on Insurances.


Missouri Finance
Citer
#6 PeterLam 26-07-2019 11:55
Бинар 5S купить

Планар купить
Citer
#7 MichaelAgigo 26-07-2019 23:50
Доступ к материалам на базе принципа OPEN SCIENCE Ростов на Дону

Публикация статьи в сборнике печатном Москва
Citer
#8 Tiffanylog 27-07-2019 23:31
Looking for sex



I really want to fuck myself in the ass on the camera!!!!
I'm waiting for you!!
and my ass wants to fuck!

|
My cunt is always wet mmm ....
|

Register and write me my nickname Xenia21
Link to my free webcam
http://gg.gg/henia/
Citer
#9 Raymondhow 29-07-2019 16:44
теплые полы астана теплолюкс
теплые полы астана теплолюкс
теплые полы теплолюкс

теплолюкс астана
теплые полы теплолюкс казахстан
установка теплых полов астана
теплые полы астана отзывы
Citer
#10 Tiffanylog 30-07-2019 03:10
My sex Skype



I really want to fuck myself in the ass on the camera!!!!
I'm waiting for you!!
and my ass wants to fuck!

|
My cunt is always wet mmm ....
|

Register and write me my nickname Xenia21
Link to my free webcam
https://kutt.it/o36uCb/
Citer
#11 korpustebra 30-07-2019 09:32
мебель корпусная комоды http://vesta-2.ru/Kreslo-2-tkan.html уголок кухонный купить в москве
Citer
#12 Daniapooff 31-07-2019 08:48
casino en ligne jackpot city
casino demo gratuit machine sous casino montreal jeux gratuit
casino demo gratuit machine sous
Citer
#13 Saniapooff 31-07-2019 13:42
casino en ligne pour le quebec
casino en ligne jackpot city bonus sans depot casino canada
jouer au casino partouche
Citer
#14 Crystalsyday 02-08-2019 09:41
Where i can find
HGH injections
?
Citer
#15 Tiffanylog 03-08-2019 19:41
Looking for a boyfriend



I really want to fuck myself in the ass on the camera!!!!
I'm waiting for you!!
and my ass wants to fuck!

|
My cunt is always wet mmm ....
|

Register and write me my nickname Xenia21
Link to my free webcam
http://gg.gg/hennia/
Citer
#16 BillyClaxy 04-08-2019 01:49
гидра зеркало - гидра зеркало, Гидра анион
Citer
#17 Waynevem 04-08-2019 13:43
http hydraruzxpnew4a f onion - ссылка hydra, гидра интернет магазин
Citer
#18 Dennisheede 04-08-2019 18:48
добавить категорию в права москва - загранник с проводкой купить, купить ксиву москва
Citer
#19 Henryhep 04-08-2019 22:48
гидра сайт - hydra сайт, hydra магазин
Citer
#20 HectorImife 04-08-2019 23:44
дельный ресурс
форум кардеров
Citer
#21 Ditebra 05-08-2019 00:33
снижение налогов
Citer
#22 TimothyInags 05-08-2019 03:39
пригожий вебсайт https://onion-rp.com/karta-sajta/
Citer
#23 Bruceswono 05-08-2019 18:15
гидра зеркало - hydra сайт, гидра
Citer
#24 CharlesCitup 05-08-2019 18:43
вбив сайты - кардинг отзывы, купить паспорт без паспорта
Citer
#25 CharlesJoulp 05-08-2019 18:46
В результате взлома аккаунта вк моего близкого товарища, я узнал, что он собрался подставить меня. Не так давно мы отдыхали совместно с друзьями, в конце дня один приятель сказал нам, что у него пропала цепочка. Ее везде и всюду обыскали и начали думать о том, что она была украдена. Мой наилучший друг и его знакомый сразу же начали приводить факты не в мою пользу, от которых я не мог отбиться. Только все эти факты не правда, поэтому я вмиг понял, что тут что-то неладное. Мне предложили хорошего взломщика, для того, чтобы он помог мне в этом деле разобраться. Уже после взлома я узнал, что дорогую цепочку украл тот самый товарищ и чтоб снять с себя подозрения все сбросил на меня. Спасибо огромное данному хакеру, он избавил меня не только лишь от не маленького долга, а также от избиения. Его услуги возможно заказать тут - https://xakerpro.ru/topic/282/page-10
Citer
#26 Anthonygon 05-08-2019 19:25
hydra зеркала - гидра онион, hydra зеркала
Citer
#27 Tiffanylog 05-08-2019 22:33
Looking for a boyfriend



I really want to fuck myself in the ass on the camera!!!!
I'm waiting for you!!
and my ass wants to fuck!

|
My cunt is always wet mmm ....
|

Register and write me my nickname Xenia21
Link to my free webcam
http://gg.gg/cam2020
Citer
#28 Henryteway 07-08-2019 05:01
Форсунка 0445120310 - форсунка 0445120231, форсунка HD65
Citer
#29 GalyaLer 07-08-2019 05:16
3d15 purchase cialis on line

http://cialisyqwoi.com/ - cialis generika 40mg
200 cialis

buy cialis 10mg online
Citer
#30 GalyaLer 07-08-2019 05:54
3d15 cialis professional uk

http://cialisyqwoi.com/ - cialis generico en juare
cialis online norway

cialis precio en espaa
Citer
#31 GalyaLer 07-08-2019 06:06
3d15 cialis farmacia madrid

http://cialisyqwoi.com/ - eneric cialis online
tab cialis with price

cialis verpackung
Citer
#32 GalyaLer 07-08-2019 06:21
d74b precio del generico del cialis

http://ph-09b15-2-0.com/ - only today cialis 100mg


generische cialis kanada
Citer
#33 GalyaLer 07-08-2019 06:39
3d15 cialis original barcelona

http://cialisyqwoi.com/ - eneric cialis online
buy cialis online

only best offers cialis 30 mg
Citer
#34 GalyaLer 07-08-2019 07:12
3d15 best prices cialis soft tabs

http://cialisyqwoi.com/ - online cialis
cialis purchase reviews

cialis combien ca coute
Citer
#35 GalyaLer 07-08-2019 07:27
3d15 cialis precio espaa

http://cialisyqwoi.com/ - wlgreens price for cialis
generic cialis

cheapest cialis new zealand
Citer
#36 GalyaLer 07-08-2019 07:45
3d15 pastillas cialis y alcoho

http://cialisyqwoi.com/ - cialis sue
buy cialis 10mg online

rui liquid cialis
Citer
#37 GalyaLer 07-08-2019 08:05
3d15 only here cialis prescriptions

http://cialisyqwoi.com/ - we like it cialis uk
pills cialis

next day cialise
Citer
#38 GalyaLer 07-08-2019 08:19
3d15 cialis miglior prezzo italia

http://cialisyqwoi.com/ - buy generic cialis
cialis grekland

buy cialis 10mg online
Citer
#39 GalyaLer 07-08-2019 08:20
4dca was kostet is in italie

http://ph-09b15-2-1.com/ - is 10 bestellen


be now is mail order
Citer
#40 GalyaLer 07-08-2019 08:26
3d15 canandian pharmace cialis

http://cialisyqwoi.com/ - cialis once a day best prices
cialis new jersey

cialis best way to take
Citer
#41 GalyaLer 07-08-2019 08:53
3d15 visit web site one day cialis

http://cialisyqwoi.com/ - generic cialis and nosebleed
cialis generika paypal kaufen

cost at walgreens for cialis
Citer
#42 GalyaLer 07-08-2019 09:15
3d15 cialis price in spain

http://cialisyqwoi.com/ - cialis online norway
cheap cialis online

follow link cialis sale
Citer
#43 GalyaLer 07-08-2019 09:30
3d15 buy brand cialis canada

http://cialisyqwoi.com/ - buy generic cialis
2 waysto takecialis for ed

try it 10mg cialis
Citer
#44 GalyaLer 07-08-2019 09:49
3d15 qu est ce que le cialis

http://cialisyqwoi.com/ - we choice cialis order
generic cialis

order cialis ec online
Citer
#45 GalyaLer 07-08-2019 10:00
3d15 cialis contrarembolso

http://cialisyqwoi.com/ - cialis bestellen rezeptfrei
buy cialis originale usa

40 mg cialis dangerous
Citer
#46 GalyaLer 07-08-2019 10:25
3d15 only today cialis 100mg

http://cialisyqwoi.com/ - cialis recepta
online generic cialis blogspot

cialis 25mg generic
Citer
#47 GalyaLer 07-08-2019 10:43
3d15 cialis or viagr

http://cialisyqwoi.com/ - can cialis cause weight loss
buy generic cialis

brand cialis 100mg cheep
Citer
#48 GalyaLer 07-08-2019 10:51
3d15 cialis generic sales

http://cialisyqwoi.com/ - visit web site one day cialis
genuine cialis price

cialis new jersey
Citer
#49 GalyaLer 07-08-2019 11:12
3d15 tachyphylaxis with cialis use

http://cialisyqwoi.com/ - only best offers cialis 30 mg
cialis original barcelona

brand cialis cheap
Citer
#50 GalyaLer 07-08-2019 11:21
d74b cialis combien ca coute


http://ph-09b15-3-0.com/

cialis prices europe
Citer
#51 GalyaLer 07-08-2019 11:40
3d15 drug discount card cialis

http://cialisyqwoi.com/ - buy now cialis mail order
descuento canadiense cialis

the best site indian cialis
Citer
#52 GalyaLer 07-08-2019 11:50
3d15 get cheap cialis

http://cialisyqwoi.com/ - acheter cialis belgique
cialis new jersey

drug discount card cialis
Citer
#53 GalyaLer 07-08-2019 12:00
3d15 buy cialis in canada

http://cialisyqwoi.com/ - generic cialis versus cialis
cheap cialis thailand

how strong is 5 mg of cialis
Citer
#54 GalyaLer 07-08-2019 12:18
3d15 200 cialis

http://cialisyqwoi.com/ - cialis generic does it work
what doctor to get cialis

generische apotheke cialis
Citer
#55 GalyaLer 07-08-2019 12:35
3d15 compri cialis generico da usa

http://cialisyqwoi.com/ - buy generic cialis
cheap cialis online

try it cialis discount prices
Citer
#56 GalyaLer 07-08-2019 12:38
3d15 la valeur de cialis

http://cialisyqwoi.com/ - order cialis 20mg from mexico
eneric cialis online

cialis generico en juare
Citer
#57 GalyaLer 07-08-2019 13:00
3d15 comprar cialis soft online

http://cialisyqwoi.com/ - cheap cialis
cialis tabs 20mg price

cialis tabs 20mg price
Citer
#58 GalyaLer 07-08-2019 13:45
3d15 cialis 10 mg best online price

http://cialisyqwoi.com/ - compra cialis generic
cialis pills

we choice cialis order
Citer
#59 GalyaLer 07-08-2019 13:56
3d15 how cialis works on men

http://cialisyqwoi.com/ - cialis farmaco a cosa serve
we like it cialis online

cialis daily dose price
Citer
#60 GalyaLer 07-08-2019 14:14
3d15 cialis bestellen kaufen

http://cialisyqwoi.com/ - order cialis ec online
cialis and canada

cialis niederlande
Citer
#61 GalyaLer 07-08-2019 14:37
3d15 order generic cialis onli

http://cialisyqwoi.com/ - generische apotheke cialis
cheap cialis

cialis or viagr
Citer
#62 GalyaLer 07-08-2019 14:41
3d15 cialis once a day best prices

http://cialisyqwoi.com/ - cialis e diabete
cialis pills

need prescription cialis
Citer
#63 GalyaLer 07-08-2019 15:04
3d15 is there a 200 mg cialis

http://cialisyqwoi.com/ - generic cialis
high quality cialis

brand cialis 100mg cheep
Citer
#64 GalyaLer 07-08-2019 15:52
3d15 cialis online norway

http://cialisyqwoi.com/ - cialis generika spanien kaufen
cialis pills

cialis niederlande
Citer
#65 GalyaLer 07-08-2019 16:05
3d15 cialis 20mg generic cheapers

http://cialisyqwoi.com/ - cialis 25mg generic
pills cialis

venta de cialis en espana
Citer
#66 GalyaLer 07-08-2019 16:13
3d15 compra cialis generic

http://cialisyqwoi.com/ - cialis pills
buy cialis online

best prices cialis soft tabs
Citer
#67 GalyaLer 07-08-2019 16:23
3d15 dr order generic cialis

http://cialisyqwoi.com/ - compri cialis generico da usa
online generico di cialis

genuine cialis price
Citer
#68 GalyaLer 07-08-2019 16:42
3d15 cialis purchase reviews

http://cialisyqwoi.com/ - cialis generico en ecuador
wlgreens price for cialis

cialis commercial song name
Citer
#69 GalyaLer 07-08-2019 16:53
3d15 cialis purchase reviews

http://cialisyqwoi.com/ - eneric cialis online
medicaments cialis 20 mg

high quality cialis
Citer
#70 GalyaLer 07-08-2019 17:02
3d15 order cialis online safe

http://cialisyqwoi.com/ - medicaments cialis 20 mg
cialis 100mg safe to use

quanto costa cialis da 10 mg
Citer
#71 GalyaLer 07-08-2019 17:04
3d15 consiglio cialis generico

http://cialisyqwoi.com/ - donde venden cialis sin receta
cheap cialis

generische cialis online
Citer
#72 GalyaLer 07-08-2019 17:15
3d15 india female cialis price

http://cialisyqwoi.com/ - cialis daily dose price
cialis original barcelona

kaufen cialis tadalafil
Citer
#73 GalyaLer 07-08-2019 17:55
3d15 cialis sovradosaggio

http://cialisyqwoi.com/ - le cialis generique existe t i
cialis 20 mg 4 tablet fiyat

are secure tabs cialis safe
Citer
#74 GalyaLer 07-08-2019 18:06
3d15 cialis 5mg or 10m

http://cialisyqwoi.com/ - we like it buy pfizer cialis
generic cialis without rx

link for you generic cialis
Citer
#75 GalyaLer 07-08-2019 18:42
3d15 buying cialis jakarta

http://cialisyqwoi.com/ - online cialis
acquisto di 20 mg di cialis

buy now cialis mail order
Citer
#76 GalyaLer 07-08-2019 18:55
3d15 generique cialis gnrique

http://cialisyqwoi.com/ - buy cialis online
eneric cialis online

term long cialis side
Citer
#77 GalyaLer 07-08-2019 19:12
3d15 cialis rezeptfrei 10mg

http://cialisyqwoi.com/ - comprar cialis soft online
we like it buy pfizer cialis

what is the cost of one cialis
Citer
#78 GalyaLer 07-08-2019 20:05
3d15 just try female cialis

http://cialisyqwoi.com/ - eneric cialis online
generic cialis

online generic cialis blogspot
Citer
#79 GalyaLer 07-08-2019 20:38
3d15 le cialis generique existe t i

http://cialisyqwoi.com/ - online cialis
eneric cialis online

we like it cialis online
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir