Interview

Sebkha-Chott

03 Octobre 2012

Kha-Chotteries

par Jean-Philippe Haas

Le royaume d’Ohreland s’était fait plutôt discret depuis deux paires d’années et la sortie de Nighla[h] en 2008. Quelques changements de personnel plus tard, Wladimir Ohrelianov II et ses sbires repartent à la conquête de notre dimension avec The Ne[XXX]t Epilog dominé par les machines. Malgré des réponses pour le moins « sibyllines » à nos questions, les membres de Sebkha-Chott distillent quelques informations sur ce nouvel épisode de leur déjà longue existence et sur leur avenir, pour qui sait lire entre les lignes…

Chromatique : Salut Sebkha-Chott !
Wladimir Ohrelianov II
: SALUT !!!
Yüla : Bonsôaaaar mon lapinou !!
Souv Ponky Ponk : Waagaasaawaaahh

Chromatique, anciennement Progressia, qui a traité le groupe à de nombreuses reprises...
WOII
: Traité le groupe ????
Yüla : Oui !!! C’est vrai !! On m’a maltraité la croupe plus d’une fois...
WOII : Méfie-toi, la colère d'Ohreland est terrible, et quelques quadri-douzaines d'adjectifs pourraient bien orner ton fronton et ceux de ton cercle, Chromatique...

...est heureux de réaliser cet entretien avec Sebkha-Chott. Merci par avance du temps que vous passerez à répondre à ces quelques questions.
WOII
: La chronologie doit trépasser, nous pouvons passer tous les temps que tu souhaiteras à te répondre sur nos Ne[XXX]t Epilogs.

Faisons les choses dans l’ordre ! Commencez-donc par nous raconter la genèse du groupe. Comment des personnes saines (?) ont-elles été amenées à se rencontrer pour concevoir un projet musical tel que Sebkha-Chott ?
WOII
: Sebkha-Chott est le projet le plus sain qui soit, comme Ohreland, d'ailleurs : Ohreland est bio et organique, Sebkha-Chott est végétarien (ni viande ni poisson), eu égard au fait que la Kour Sebkha-Chott est profondément anti-spéciste, et enfin Sebkha-Chott a choisi la forme de gouvernance la plus éclairée qui soit : le despotisme, et non la loi du plus nombreusement fort. Alors, évidemment la Kour Sebkha-Chott est composée de personnes parfaitement saines, qui ont existé ensemble dès le début de l'Eternité Ohrelandaise.
Tupac Promo : Si t'as besoin d'info plus terrestrement compréhensibles, tu peux checker du côté de Wikipedia, vieux, là, il y a des choses bassement basiques qui sont écrites, comme des biographies qui te racontent comment tout jeune déjà Wladimir Ohrelianov II dirigeait sa petite soeur, Yüla apprenait un catéchèse particulier et Souv Ponky Ponk avait la passion des aquariums, tout ça.
Yüla : D’ailleurs, si vous voulez, je peux vous montrer mon beau poisson rouge... je l’ai rasé ce matin !
Tupac Promo : Enfin, Bro, ce qu'il faut que tu saches, et rien d'autre, c'est que la Kour Sebkha-Chott est venue telle qu'elle est, avec son atmosphère, son ambiance, sa musique, ses dogmes, sa mythologie parce qu'il est hors de question de se faire étiqueter comme des légumes produits hors sol, et que plus les pistes seront brouillées, plus ça sera simple, tu vois ?
Yüla : ... comme dans « Ohreland Drive », par exemple, qui a été repris par une de vos réalisateurs terrestre, d’ailleurs !!! Une honte !!

Il y a eu du mouvement dans les rangs de Sebkha-Chott au fil des ans. Le line up de The Ne[XXX]t Epilog semble aujourd’hui plus resserré. De qui exactement est composé le groupe à l’heure actuelle ?
Tupac Promo
: Actuellement la Kour est composée de la plus fine essence d'Ohreland : Yüla Slipobitch (notre prostipute chef des armées), Wladimir Ohrelianov II (notre Tyran), Souv Ponky Ponk (son bras droit), et moi-même (l'organe de Kommunication), et aussi des machines et des logiciels libres qui kiffent la vibes together with une batterie, une basse, une guitare, un tubular bells, une grötterie, un saxophone, des voix, des lumières, des vidéos...

Corrigez-moi si je me trompe...
Souv
: WUAAH ! Wuatat Da Suhc ah Daah Thhual !

...vous avez crée votre propre label AMMD, vous êtes sous licence libre et distribués par Musea. Êtes-vous satisfait de ce mode de fonctionnement ou est-ce une contrainte liée à un certain «  verrouillage  » des circuits ordinaires ?
Tupac Promo
: L'AMMD, c'est des types bien, des terrestres vachement humains, tu vois. C'est pas vraiment un label, c'est plus une coopérative artistique. Ouais, ils sont très proches de la Kour Sebkha-Chott, c'est vrai, mais pas que, ils bukkakent d'autres trucs aussi, comme Grand Corvidé, Groolot, et même des plasticiens. Anyway, c'est vrai qu'ils triment pas mal pour la production et la diffusion de la musique de la Kour Sebkha-Chott. Et c'est vrai qu'elle est sous Licence Art Libre, parce que la musique de la Kour Sebkha-Chott doit être accessible à toutes et à tous, universelle, tu vois, sans contrainte, et sans barrière. Et surtout, parce que la Kour Sebkha-Chott, l'écouter, c'est bien, mais la voir, c'est mieux. En plus, Dude, la Licence Art Libre, ça ouvre de nouvelles voies, tu vois ? On peut envisager des choses incroyables, mouvantes, l'art comme un flux, le disque comme un instantané, le web comme un stop motion, tu piges ? Et à part Yüla, qu'est jamais tout à fait satisfaite, ouais, on est satisfait, tu vois, même si les hauts-parleurs terrestres que sont les labels ont un peu du mal à comprendre ça (à part Musea).

Quelles sont les nouvelles d’Ohreland ? Pouvez-vous nous donner des indications quant aux sujets développés sur The Ne[XXX]t Epilog ?
WOII
: Le Ne[XXX]t Epilog est notre ultime pièce parmi d'autres ultimes pièces. La chronologie doit trépasser, on y revient, et le Ne[XXX]t Epilog est là pour ce dessein. Le Ne[XXX]t Epilog va évoluer dans le temps, et refera surface sous des formes différentes plus ou moins continuement en ligne, et moins régulièrement physiquement. Le Ne[XXX]t Epilog est un ensemble de traités sur la prétention, la suffisance et la perversion humaines terrestres, sur les rapports inter-espèces (qui ne sont plus un problème à Ohreland depuis longtemps), sur l'ineptie des pipis territoriaux, et sur bien d'autres choses. Ces traités sont ponctués d'inter-traités d'entretien physique et d'exercices frottis-frottants.

Le titre qu’on peut entendre sur votre site officiel semble accorder une grande place aux machines, et le résultat est plus industriel, moins organique. Êtes-vous d’accord avec cette analyse ? Comment définiriez-vous The Ne[XXX]t Epilog, par rapport à ses prédécesseurs ?
Tupac Promo
: En fait, l'organique se mélange totalement aux machines à Ohreland. Il faut que tu comprennes une chose : le mariage à Ohreland n'existe pas, on ne peut aimer que Wladimir Ohrelianov II. Par contre, le bonga bonga...
WOII : L'accouplement...
Tupac Promo : Heu, oui, l'accouplement existe et se pratique beaucoup, et contrairement aux morons petits humains terrestres qui n'arrivent pas à fourrager les choses multiples, l'accouplement à Ohreland peut être mono-genre, inter-espèces, organo-machinique, à un, à deux, à trois, à douze,...
Yüla : à treize, on saute... hihi
Tupac Promo : ...et tout et tout. Alors, tu vois, les machines et l'organique sont totalement fondus l'un dans l'autre, tellement que tu peux plus les séparer. Alors, oui, forcément, comme les machines ont mis longtemps à pousser, le Ne[XXX]t Epilog est plus machinique que les précédents, puisque c'est le premier où réellement les machines sont mûres, mais quand même il est sans doute pas moins organique. Par rapport à ses prédécesseurs, le Ne[XXX]t Epilog est le plus jeune, c'est sûr, mais sans doute aussi le plus compact, le plus dense, et peut-être certainement le plus bourrin et le plus hip hop, mais ça, c'est mes origines Low Coast qui parlent !
Yüla : Allez ! Gros !! (Je cite Mozart dans le texte, oui, Môssieur)

Vous êtes un groupe militant, ce qui est plutôt rare dans le metal et le prog’. Vous sentez-vous proche (ou pas) d’associations comme Attac, Greenpeace ou les Anonymous par exemple ?
WOII
: Nous suivons de très près Anonymous, car les mêmes sont l'avenir des sociétés terrestres telles qu'elles sont pratiquées, et avec un peu de chance, ils les mettront à bas, et on pourra repenser des rapports plus sains que ceux basés sur l'intérêt des démocraties à entretenir des dictatures ! La liberté est un levier important, et tout dictateur sait qu'il doit y être attentif !! Nous sommes certainement plus proches d'Attac que d'Attahk sur le plan idéologico-politique !
Yüla : Je connais même un mec qui habite en dessous de Cash Cash !
Souv : Heuu, hhë ! Heuu !
WOII : Enfin, nous localisons les baleiniers depuis Ohreland pour See Shepherd. Il vaut mieux que ça soit nous qui le fassions avec notre monde itinérant qui carbure à la biométhanisation des toilettes sèches plutôt que Yann Arthus et son hélico, hein ? D'ailleurs, si le Rainbow Warrior avait été un pédalo, on n'en serait pas arrivés là, bien.

Vous êtes sur un créneau assez particulier, pas forcément porteur, un peu comme les Canadiens d’uneXpect, avec une musique très complexe et qui demande beaucoup d’investissement en termes d’écoute. Pensez-vous malgré tout avoir une base de fan stable ou vient-on vous voir en concert par «  curiosité  » ?
Tupac Promo
: La comparaison avec uneXpecT me paraît pas super pertinente, même si ce sont des types bien, eux aussi, et que c'était cool de les traîner dans not' pédalo ! La musique d'uneXpecT est très écrite, celle de la Kour Sebkha-Chott également, mais est basée sur la liberté, l'improvisation, l'ordre et l'autorité, tu vois ?
WOII : Les Ohrelandais sont un peuple stable, qui tend à grossir parfois, et à réduire quand on ne vient plus assez souvent sur Terre. Mais les escales de la Kour Sebkha-Chott n'ont rien d'un alignement de titres les uns derrière les autres, il s'agit bel et bien d'un show et d'un décorum complets, et c'est à travers ce show et ce décorum complets que les Terrestres peuvent accéder à la musique de la Kour Sebkha-Chott sans que cela ne « demande beaucoup d'investissement ». La technicité, la complexité ne sont en aucun cas les objectifs de la Kour Sebkha-Chott. C'est de la musique populaire, du Abstract Low Coast Hip Hop, mais par contre, la surprise, la rupture, la nuance entre tendresse et colère, bref, la dictature, oui, c'est un objectif, le tout porté par le groove lancinant des bottes qui tatanent l'asphalte meurtrie.
Yüla : De toute façon, tout le monde se fout éperdument de la musique au départ. Toute l’attention est posée soit sur le Tyran soit sur mon corps outrageux ! Tout le monde ne pense qu’à jean-philler mon fondement !! C’est notre fond de cummerce, il me semble...

Je suppose que vous avez hâte de présenter votre nouvelle œuvre sur scène. Pouvez-vous nous mettre l’eau à la bouche, et dévoiler quelques-uns des aspects visuels de la tournée qui s’annonce ?
Tupac Promo
: Oh Dude, si tu savais, c'est juste cheesy à souhait, 'vec des lumières et tout, la sex-tape de Paris Hilton pour l'Unicef, à côté, c'est rien ! Tu vois, ça fait trois années terrestres qu'on travaille à la construction de ce set up qui allie machines, lumières, vidéo-projection, et la Kour Sebkha-Chott, et là, après une petite tentative d'invasion terrestre un peu avortée en 2010 (année terrestre), car un peu trop complexe logistiquement, on a fait un petit PréTour d'annexion au Printemps qui a fait bourgeonner total dans les forêts. Donc deux modes invasifs possibles :
TotaliZm : la Kour débarque avec l'ensemble de ses troupes, le décorum complet, les lumières synchrones, le VJing officiel pareil, et les machines z'au garde-à-vous ;
Zu-ish : la Kour débarque en mode furtif, minimal bagage, raw brut, et hop, d'un coup, sourd-dingue, en un mot, c'est plus jazz barré, ça, quoi.

On a l’impression que le DVD est aujourd’hui un passage obligé pour tout groupe établi. Malgré le coût évident d’un tel projet, envisagez-vous d’enregistrer un concert dans ce but ?
Tupac Promo
: Ah, mais Dude, c'est déjà en cours, tu vois. En fait, on a déjà pas mal de bandes filmées de shows de la Kour Sebkha-Chott. Par contre, pour ce qui est de la forme physique, Yüla est pas encore sûre. Sûr en tout cas qu'ils seront intégralement en ligne (d'ailleurs il y a déjà pas mal de choses en ligne à ce niveau www.sebkhachott.net/spip?-Pornograff-), mais on se demande qui préfère mater un DVD plutôt que la télé officielle Ohrelandaise du www.sebkhachott.net tu vois ?
Yüla : Alors, juste pour préciser, je me sens carrément en forme physiquement ! Mais je comprends pas pourquoi vous voulez parler de ça. Ca n’a rien à voir avec le DVD, je vous ferais remarquer !!

Un dernier mot pour les lecteurs de Chromatique ?
Tupac Promo
: Ouais, j'peux passer une dédicace ?? Spécial cacedédi à Brendan de la 4eC du collège Jean-Marie BigUp de Joué-les-Tours, Pull Up Da Selekta à Van Manu de l'Etablissement fermé Cock Goering Meets Merah du port de Toulouse, Hip Hip pour Alec du couvent des Holy Antiquities à Saint-Vieillard en Jalles, des bises sur l'avatar de Vunckle, ...
WOII : Et toutes nos plus sincères déclarations de guerre aux Salanorian Folks. Et à tous les autres lecteurs/trices qu'on ne connaît pas encore : on n'oublie jamais une tête, jamais un prénom, amène ton faciès à l'une des escales de la Kour Sebkha-Chott, et on te big-upera une fois prochaine !
Souv : Bag Ap ! Bag Ap ! Bag Ap ! Yaaaoh !
Yüla : Un immense sex noise à tous les duothéistes de la Sainte Trinité à deux doigts sans ongles !!!! Humph !! Humph !!!

Interview réalisée le 31 août 2012

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir